Le photojournaliste français Mathias Depardon, détenu en Turquie depuis un mois, est rentré en France

  • A
  • A
Le photojournaliste français Mathias Depardon, détenu en Turquie depuis un mois, est rentré en France
Mathias Depardon est arrivé à Roissy vendredi soir.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Le photojournaliste français Mathias Depardon est arrivé sur le sol français vendredi soir, à l'aéroport de Roissy, après un mois de détention en Turquie.

Après un mois de détention en Turquie, le photojournaliste français Mathias Depardon est rentré en France vendredi soir. Son avion s'est posé peu après 22h à l'aéroport de Roissy où il a été accueilli par le directeur de cabinet de l'Élysée, Patrick Strzoda, et le sherpa Philippe Etienne, a indiqué le secrétaire général de RSF, Christian Deloire, également présent. Ce dernier a posté une photo de Mathias Depardon à son arrivée à Paris vendredi soir, sur Twitter. 





Dès son arrivée, Mathias Depardon s'est entretenu par téléphone avec Emmanuel Macron qui avait annoncé son retour en France dans la soirée sur Twitter. Le photojournaliste a pris un avion vendredi à Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie, où il était détenu, pour rejoindre Istanbul, d'où il s'est ensuite envolé pour la France. 



Détenu pendant un mois et un jour. Installé en Turquie depuis cinq ans, ce journaliste indépendant âgé de 37 ans a été arrêté à Hasankeyf le 8 mai, où il réalisait un reportage pour le magazine National Geographic, au motif qu'il travaillait sans carte de presse. Les autorités turques l'ont ensuite soupçonné d'avoir fait de la "propagande terroriste" pour avoir diffusé sur les réseaux sociaux des photos prises au cours d'un reportage sur le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatistes kurdes).

Campagne de mobilisation. La détention de Mathias Depardon a suscité l'inquiétude des défenseurs de la liberté de la presse qui dénoncent une dégradation des conditions de travail des journalistes turcs et étrangers en Turquie. Sur Internet, notamment parmi ses confrères français, une mobilisation avait été déclenchée en faveur de la libération du photojournaliste, avec sur Twitter le hashtag #FreeMathias. Mathias Depardon est le dernier d'une série de journalistes européens arrêtés ou expulsés par les autorités en Turquie, où les conditions de travail se sont dégradées au cours des derniers mois pour les professionnels des médias, en particulier depuis le putsch manqué de juillet.