Le dispositif détaillé des Jeux olympiques d'hiver sur France Télévisions

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le décalage horaire entre la France et la Corée du Sud (8 heures) contraint France Télévisions, diffuseur des Jeux olympiques d'hiver, à adapter sa grille.

Les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, ça démarre vendredi 9 février. Décalage horaire oblige, France Télévisions a dû adapter son antenne pour permettre aux téléspectateurs de suivre les épreuves. Laurent-Eric Le Lay, directeur des sports à France Télévisions, est venu détailler le dispositif dans Village Médias sur Europe 1, jeudi.

France 2 et France 3 en alternance pour les directs. Si la cérémonie d'ouverture sera diffusée en direct, vendredi à midi, les premières épreuves démarreront - en direct toujours - à partir d'1 heure du matin, et se termineront en milieu d'après-midi, vers 15 ou 16 heures, avec les épreuves de hockey qui auront lieu en soirée, là-bas", indique Laurent-Eric Le Lay au micro de Philippe Vandel. France 2 ouvrira le bal, puis France 3 prendra le relais le matin, et France 2 reviendra l'après-midi. Si les Français ont une chance de médaille dans telle ou telle discipline, France Télévisions souhaite répondre présent. "La bonne nouvelle, c'est que Martin Fourcade (favori des épreuves de biathlon) va concourir en fin de matinée, heure française. Ce sera plus facile de le suivre", se réjouit Laurent-Eric Le Lay.

Des résumés sur France 4. Par ailleurs, France Télévisions a pensé à "tous ceux qui dorment la nuit, travaillent l'après-midi et ont quand même envie de voir les Jeux". "France 4 proposera donc des résumés en avant-soirée et en deuxième partie de soirée, à partir de 22 heures, juste avant le démarrage du direct de la journée suivante", précise le directeur des sports. S'il a conscience que les gens seront sans doute déjà informés des médailles françaises grâce aux alertes envoyées sur leurs smartphones, Laurent-Eric Le Lay fait "le pari que les gens ont aussi envie de voir les images". 

Et sur le numérique ? Ainsi, France Télévisions, qui va diffuser 940 heures de direct en tout sur la plateforme numérique de France TV Sports, ne craint pas la concurrence avec le web. "Ça ne parasite pas l'antenne, c'est un complément", selon Laurent-Eric Lelay. Dans cette même réflexion, France Télévisions a scellé un accord avec le réseau social Snapchat, pour raconter, "en séquences de 10-12 secondes", les moments forts de ces JO d'hiver.