"Touche pas à mon poste" : le CSA saisi après la gifle de JoeyStarr

  • A
  • A
"Touche pas à mon poste" : le CSA saisi après la gifle de JoeyStarr
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a indiqué mercredi depuis son compte Twitter avoir été saisi par des téléspectateurs.@ capture Youtube
Partagez sur :

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel doit statuer à propos de la gifle infligée en direct, mardi, par le juré de la Nouvelle Star au chroniqueur Gilles Verdez.

La polémique monte à propos de la gifle que JoeyStarr a donnée mardi au chroniqueur Gilles Verdez. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a indiqué mercredi depuis son compte Twitter avoir été saisi par des téléspectateurs au sujet de la fameuse séquence diffusée en direct dans l’émission de D8, Touche pas à mon poste (TPMP). L'affaire doit être examinée prochainement par un "groupe de travail".

Au total, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a reçu près de 300 plaintes de téléspectateurs entre mardi soir et mercredi.  En plus des plaintes qu'il a reçues, le régulateur dit avoir été interpellé plus de 300 fois sur le réseau social par des internautes, fans de l'émission.

 



Blessure. Mardi, Gilles Verdez, chroniqueur dans l’émission de Cyril Hanouna, s’est rendu dans les coulisses de la Nouvelle Star, dont JoeyStarr est l’un des membres du jury. Coiffé d’une perruque blonde et se faisant passer pour un livreur de pizza, Gilles Verdez a tenté d’embrasser le chanteur ; celui-ci, visiblement agacé, a fini par frapper son interlocuteur qui est apparu à l'écran, quelques secondes plus tard, blessé au niveau de l’arcade sourcilière.

Cyril Hanouna a immédiatement exigé de JoeyStarr qu’il s’excuse en direct, le soir même, pendant le prime de la Nouvelle Star. Le rappeur s’est contenté de deux tweets, expliquant notamment que l’intrusion de Gilles Verdez avait "ravivé [sa] blessure à l’épaule du concert d’hier soir."