Le CSA auditionnera Vincent Bolloré le 24 septembre, une première

  • A
  • A
Le CSA auditionnera Vincent Bolloré le 24 septembre, une première
Vincent Bolloré, le patron de Vivendi et Canal Plus. @ AFP
Partagez sur :

Le CSA a annoncé mercredi sur Twitter qu'il auditionnerait le patron de Vivendi et de Canal Plus Vincent Bolloré le 24 septembre. 

Le CSA a annoncé mercredi sur Twitter qu'il auditionnerait le patron de Vivendi et de Canal+ Vincent Bolloré le 24 septembre; une première depuis que l'homme d'affaires a pris le contrôle au printemps du groupe et de son pôle télé, imposant une série de changements.



"Un tour d'horizon de sa stratégie". Cette audition, décidée "d'un commun accord"  avec M. Bolloré, selon une source proche du dossier, devrait aborder tous les sujets concernant ses chaînes et le respect de leurs engagements envers le CSA. Un "tour d'horizon de sa stratégie", où tout pourra être abordé, selon la même source.

La méthode Bolloré. Parmi les changements opérés sans ménagement par Vincent Bolloré ces dernières semaines, le remplacement des dirigeants de Canal+, D8, D17 et iTélé, les nouveaux noms annoncés pour D8, D17 et iTélé (rebaptisées C8, C17 et CNnews), l'éviction "des Guignols de l'Info" de la grille en clair de Canal+ ou encore la déprogrammation de magazines d'information.

Le rôle du CSA. Le changement de nom d'une chaîne doit par exemple recevoir l'accord du CSA. Le CSA auditionne régulièrement les dirigeants de chaînes, au moins une fois par an, sur leur bilan. Chaque chaîne a signé une convention avec le gendarme de l'audiovisuel, disponible sur le site du CSA. Celle d'iTélé exige notamment une "indépendance de l'information, notamment à l'égard des intérêts de ses actionnaires".