Le Conseil d'État rejette les recours contre la nomination de Delphine Ernotte

  • A
  • A
Le Conseil d'État rejette les recours contre la nomination de Delphine Ernotte
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions@ AFP
Partagez sur :

Le Conseil d'Etat a rejeté mercredi les recours contre la nomination de Delphine Ernotte à la présidence de France Télévisions.

Le Conseil d'Etat a rejeté le recours de deux syndicats de France Télévisions contre la nomination par le CSA de Delphine Ernotte à la tête du groupe en avril, selon un arrêt publié mercredi. Le Conseil d'État a jugé que la procédure de sélection "avait été définie de façon régulière", "qu'aucun texte n'imposait au CSA de rendre publics les noms" des candidats et que "les atteintes alléguées à l'impartialité de la procédure n'étaient pas démontrées".

Pas d'erreur du CSA. La CFE-CGV et la CFDT avaient demandé au Conseil d'Etat d'annuler "pour excès de pouvoir" la nomination décidée en avril par le CSA. Face aux syndicats qui critiquaient la discrétion de la procédure, le Conseil d'Etat a jugé que rien "ne faisait obligation au CSA de rendre publics les noms des personnes ayant fait acte de candidature, ou ceux des candidats qu'il avait sélectionnés pour une audition". Le Conseil d'État a jugé en outre que le CSA n'avait pas commis d'erreur "en estimant que Mme Ernotte satisfaisait au double critère de compétence et d'expérience fixé par la loi pour présider France Télévisions".

Procès en incompétence. Arrivée de chez Orange, où elle a passé toute sa carrière, Delphine Ernotte avait été nommée au printemps dernier par le CSA avant de prendre ses fonctions cet été. Plusieurs acteurs du secteur des médias lui avaient alors fait un procès en incompétence.