"Le Before" de Canal+ : un peu d'air frais sur le PAF

  • A
  • A
"Le Before" de Canal+ : un peu d'air frais sur le PAF
Thomas Thouroude présente "Le Before du Grand Journal" sur Canal+.@ Canal+
Partagez sur :

Ce nouveau talk-show présenté par Thomas Thouroude se distingue par un ton novateur, mais ses audiences sont décevantes.

C'est l'une des nouveautés remarquées de cette rentrée télé. Depuis une semaine, Canal+ propose Le Before du Grand Journal, à 18h10 du lundi au vendredi. Sur la forme, un talk-show d'une demi-heure qui se distingue par un ton nouveau et assez dynamique. Sur le fond, il s'agit de "couvrir l'actualité sérieuse, mais pas grave", a expliqué Thomas Thouroude, le présentateur, interrogé dans le Grand Direct des médias sur Europe 1 mardi.

Un nouveau registre. Pour incarner ce rendez-vous, Canal+ a misé sur cet inconnu du grand public, qui présentait auparavant le magazine sportif L'Equipe du dimanche sur la chaîne cryptée. Autant dire que Thomas Thouroude a dû s'adapter à un tout nouveau registre. Mais lorsqu'on lui a proposé l'émission, en juin dernier, il n'a "pas hésité du tout", assure-t-il.

Cible jeune. Canal+ avait annoncé "un journal de la pop culture, adressé aux 15-35 ans", qui lui permettrait de se positionner sur le public jeune, attiré par les émissions de téléréalité de la TNT au même horaire. Pour cela, Thomas Thouroude mise sur la différenciation par rapport au Grand Journal, le talk-show phare de Canal+ programmé une heure plus tard. "La politique, l'actualité internationalité, l'actualité "grave" est traitée dans le Grand Journal", a-t-il expliqué sur Europe 1. "Nous, on se contente de balayer tous les autres sujets : sujets sociétaux, sport, musique, cinéma, en essayant de trouver un ton et une manière de raconter un peu différents."

Alternance plateau-magnétos. Thomas Thouroude présente l'émission debout, au milieu du plateau entouré par un public. L'actualité est traitée sous la forme de courts sujets enregistrés, des "magnétos" lancés avec humour par le présentateur. Un invité le rejoint ensuite en plateau, pour un mélange d'interview et de petits sketchs préparés. Plusieurs séquences humoristiques rythment l'émission. L'une d'entre elles, "Connasse", qui consiste en des caméras cachées tournées par la comédienne Camille Cottin, a déjà été saluée par les réseaux sociaux.

Faibles audiences. Cependant, un bémol demeure après quelques jours de diffusion : les audiences. Le Before a réuni 141.000 téléspectateurs en moyenne lors de sa première semaine, soit seulement 1,2% de part d'audience. En comparaison, Le Grand Journal a rassemblé 6,8% du public sur la même semaine. Preuve que Le Before a encore du chemin à faire pour imiter le grand frère.