LCI peut-elle disparaître ?

  • A
  • A
LCI peut-elle disparaître ?
@ Maxppp
Partagez sur :

Le groupe TF1 menace de fermer sa chaîne d’infos, faute de place sur la TNT gratuite.

Y a-t-il péril en la demeure du côté de la tour de TF1 ? Le message adressé par la directrice de l’information de TF1 est en tous cas très clair : si LCI n’est pas diffusée sur la TNT gratuite, la chaîne sera purement et simplement fermée. "Si, au 31 décembre, nous n’avons pas trouvé de solution, LCI s’arrêtera", a averti Catherine Nayl dans le Nouvel Observateur, à paraître jeudi. En divulguant cette information, le groupe fait-il du chantage aux licenciements ou a-t-il réellement la volonté de fermer définitivement la chaîne ?

"Ils ont décidé de hausser le ton"

Renaud Revel, rédacteur en chef de L’Express et spécialiste des médias, était l’invité d’Europe 1 mercredi matin. Alors qu'il a vu Catherine Nayl, ainsi qu’Eric Revel, directeur de la rédaction de LCI, il y a quelques jours, il confirme leur intention. "Ils avaient exactement ce propos quand je les ai vus, on pourrait croire à un effet de manche, à un coup de bluff, mais je crois qu’ils disent vrai", a-t-il réagi.
Car la chaîne, avec son audience réduite liée à ses canaux de diffusion - la TNT payante, le câble et le satellite – redoute une chute de ses revenus publicitaires. "Canal + et Numéricâble, qui nous versent au total 23 millions d’euros par an pour la (LCI, ndlr) distribuer, vont revoir nos contrats à la baisse. En outre, nos recettes publicitaires - 8 millions d’euros - risquent de s’éroder dans la foulée", affirme en effet Catherine Nayl.

Créée en 1994, la chaîne compte plus de 140 collaborateurs. "TF1 a fait ses comptes, c’est une chaîne qui coûte cher, la développer comme ça, avec cette audience, à terme ça n’est plus viable", selon Renaud Revel. "Dans le bras de fer qui les oppose au CSA, ils ont décidé de hausser le ton et de menacer de la manière la plus sérieuse du monde de fermer cette chaîne".
Si certains observateurs voient dans cette annonce un chantage, c’est parce que TF1 cherche depuis quelques années à imposer LCI sur la TNT gratuite, et non payante, comme c’est le cas actuellement. Or, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) doit prochainement statuer sur la demande de TF1, qui a déposé un dossier en ce sens en juillet dernier.

Une erreur stratégique des anciens dirigeants

Au moment de la création de  la TNT, en 2005, le groupe TF1 n’avait pas vu l’opportunité que ce canal représentait pour sa chaîne d’information. Les anciens dirigeants, Patrick Le Lay et Etienne Mougeotte, avaient alors volontairement décidé de ne pas demander à ce qu’elle soit diffusée sur la TNT gratuite. Depuis, LCI est devenue incapable de rivaliser en matière d’audience avec BFM TV et i-Télé, les chaînes d’info gratuites de Bolloré et de Canal +, respectivement créées en 2005 et 1999. Sa survie, LCI ne pourrait donc la valoir qu’à un positionnement sur la TNT gratuite.

Critiquée à ses débuts pour être un outil de lobbying pour le groupe Bouygues, LCI est aujourd’hui devenue une chaîne d’information à part entière. Ses concurrents n’acceptent pas pour autant la demande de TF1. En juillet dernier, Alain Weill, le président de NextradioTV et propriétaire de BFM TV, estimait qu’une troisième chaîne d’informations gratuite sur la TNT reviendrait à "condamner BFM TV". cette dernière et BFM TV envisageraient déjà de se défendre devant la justice si tel était le cas. C’est donc désormais au CSA de se prononcer sur l’avenir de LCI et de ses salariés. La guerre de la TNT est loin d’être terminée...