LCI et Paris Première restent payantes

  • A
  • A
LCI et Paris Première restent payantes
Le CSA a refusé mardi que LCI et Paris Première passent sur la TNT gratuite.@ CAPTURES D'ECRAN
Partagez sur :

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a refusé mardi leur passage sur la TNT gratuite.

LCI et Paris Première ne rejoindront pas les 18 chaînes de la TNT gratuite. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a rejeté lundi en séance plénière la demande des deux chaînes, "après un examen tenant compte des conséquences économiques et techniques des modifications envisagées".

LCI, en danger de mort

Le groupe TF1 avait demandé cet été au CSA le passage de sa chaîne d'information en continu LCI de la Télévision numérique terrestre (TNT) payante (via le câble, le satellite ou internet) à la TNT gratuite, affirmant alors que sa chaîne d'info risquait de fermer si elle n'accédait pas à la gratuité via la TNT. Il avait argué notamment que le contrat de diffusion exclusive de la chaîne via l'offre satellitaire de Canal+ arrivait à expiration à la fin de l'année - TF1 a finalement renouvelé son contrat avec CanalSat et a étendu sa distribution par l'Adsl.

Le groupe pensait avoir un autre argument choc : ses deux concurrentes, BFM TV et i-Télé, émettent déjà sur la TNT gratuite. Mais à peine TF1 avait fait sa demande, qu'Alain Weill, le patron du groupe NextRadioTV, propriétaire de BFM TV, avait écrit au président du CSA pour s'opposer à la demande, arguant qu'elle "condamnait BFM TV". TF1 a indiqué "prendre acte" de cette décision, qui était largement attendue, sans faire d'autres commentaires.

Paris Première ne veut pas être en reste

Après cette demande de LCI, le groupe M6 avait demandé la même chose pour sa chaîne culturelle et décalée Paris Première, pour garantir sa pérennité. Nicolas de Tavernost, le patron de M6, avait expliqué dans une interview au Monde avoir "besoin d'avoir, au minimum, une chaîne gratuite supplémentaire pour nous développer". La chaîne, qui a aussi récemment renouvelé son contrat de diffusion avec CanalSat, ne se trouvait pas dans la même situation que LCI. Mais Nicolas de Tavernost regrettait que le groupe M6 ait moins de chaînes gratuites que Canal+.

Après l'annonce de la décision du CSA, Nicolas de Tavernost a vivement réagi sur le site des Echos. "Nous nous estimons inéquitablement traités pour un groupe historique qui a fait preuve de son savoir-faire", a-t-il déclaré.

TF1 et M6 pourraient tout de même se consoler avec l'attribution en mars prochain de six nouvelles chaînes pour la TNT gratuite. Toutefois, elles ne devraient pas déposer de dossier pour LCI et Paris Première mais TF1 devrait plutôt demander l'un des nouveaux canaux pour TV Breizh et M6 plaider pour une chaîne généraliste et une chaîne "famille".