LCI : Le Monde maintient son offre

  • A
  • A
LCI : Le Monde maintient son offre
@ SIPA
Partagez sur :

STRATÉGIE - Environ 60% des postes en CDI de LCI vont être supprimés par TF1 alors que Le Monde a réitéré son offre d'achat.

A quoi ressemblera LCI dans les prochaines semaines ? Difficile à dire. Une chose est sûre, la chaîne ne tentera plus de rivaliser avec BFMTV et i>Télé sur l'actualité chaude, comme l'a annoncé Eric Revel, le patron de la chaîne.

54 personnes sur 247 conservées. "Très clairement, LCI abandonnera le positionnement de nos grandes concurrentes, celui du 'hard news', pour essayer d'être sur un éditorial beaucoup plus en profondeur sur un ou deux thèmes et peut-être une émission emblématique", a-t-il expliqué en direct sur LCI, mardi. Il a par ailleurs annoncé un resserrement des effectifs avec seulement 54 personnes conservées en CDI sur un total de 247. Au total, 81 postes seront supprimés à LCI, et 9 à TF1, soit un total de 148 postes en CDI supprimés.

Présente sur quatre écrans. "C'est un projet d'info. Mais aujourd'hui, l'offre éditoriale est pléthorique en matière de chaînes d'info en continu", a justifié Eric Revel. "C'est un projet différenciant en terme éditorial, qui nécessite encore le bouclage d'un financement", a précisé le patron de LCI, dont la nouvelle mouture sera "présente sur quatre écrans : la télévision, les smartphones, les tablettes et les ordinateurs".  La chaîne proposera donc une offre de "Pay TV", c'est-à-dire une offre de télévision à la demande pour chaque support.

Le Monde veut reprendre LCI... et tous ses salariés. A moins que la nouvelle charge des patrons du Monde ne fasse mouche. Candidat, comme Le Figaro, à la reprise de LCI, le trio "BNP" (Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse), a été éconduit dans un premier temps par la direction de LCI qui estimait qu'"aucune des offres" n'était "suffisamment sérieuse pour poursuivre les négociations". Mais les propriétaires du Monde ont remis le couvert mardi, expliquant dans un communiqué avoir "appris avec surprise la décision du Groupe TF1 de supprimer 148 postes au sein de ses équipes et de mettre ainsi un terme à l'ambition qui avait présidé à la création de la chaîne d'information en continu LCI".

"Proposition restée sans réponse". Ils rappellent que leur proposition "prévoit la reprise de l'intégralité des effectifs journalistes dédiés à LCI. Elle repose sur un projet éditorial et industriel ambitieux, qui place LCI au coeur de l'activité numérique du Monde", poursuivent-ils. "Cette proposition, écrite et réitérée, est restée sans réponse", ajoutent-ils, pour remettre la pression sur la direction de LCI. "Compte tenu des enjeux sociaux, il est regrettable qu'aucun échange d'aucune sorte n'ait pu avoir lieu avec le groupe TF1. Les actionnaires de la société Le Monde Libre (maison mère du monde) confirment ce projet. Ils sont à la pleine disposition du groupe TF1, des salariés de LCI et du CSA pour en discuter et le finaliser", ajoutent-ils.

TF1 discute avec Le Figaro. Le même jour, Eric Revel a répété que LCI n'était "pas à vendre" et que le groupe n'avait reçu "aucune offre suffisamment sérieuse", manière indirecte de rejeter de nouveau la proposition du Monde. TF1 a indiqué en revanche qu'il poursuivait des négociations avec Le Figaro pour un partenariat sur les images de LCI, ont rapporté les syndicats.

Un recours devant le Conseil d’État. Par ailleurs, TF1 va déposer un recours devant le Conseil d'Etat contre le refus du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) fin juillet de laisser passer LCI en gratuit, décision qui a poussé TF1 à revoir sa stratégie pour la chaîne, selon la même source.