La télé mesure son audience… sur Twitter

  • A
  • A
La télé mesure son audience… sur Twitter
La "social TV" désigne la conversation en ligne sur les émissions de télévision.@ MAXPPP
Partagez sur :

SOCIAL TV - L'institut Médiamétrie lance un outil pour analyser les tweets liés aux émissions. Comment les chaînes vont-elles l'utiliser ?

Une nouveauté. Vous avez déjà tweeté pour vous lamenter de la piètre performance d'un candidat de The Voice ou saluer les exploits d'un cuisiner de Top chef ? Comme un internaute sur cinq en France, vous pratiquez donc la "social TV".  Cette conversation en ligne sur les émissions intéresse de plus en plus les chaînes, qui y voient une nouvelle manne d'audience. Ce qui a poussé Twitter et Médiamétrie, l'institut qui mesure l'audience des programmes, à mettre en place un nouvel outil pour comptabiliser ces tweets de téléspectateurs. Et d'espérer en tirer bénéfice.

>> LIRE AUSSI : La "social TV", c'est quoi ?

"Médiamétrie Twitter TV Ratings" - c'est le nom de cet instrument - permettra de savoir combien de tweets ont été postés sur une émission, mais aussi - et c'est nouveau - le nombre de personnes qui ont vu ces tweets. Des données destinées aux chaînes de télévision, mais également aux agences médias, chargées d'acheter de l'espace publicitaire pour le compte des annonceurs.

Mesurer "l'engagement" des téléspectateurs sur Twitter. Mais que vont bien pouvoir faire les chaînes de ces statistiques ? Justine Ryst, directrice du développement de Twitter France, assure dans un communiqué que "cet outil de mesure indépendant permettra ainsi aux diffuseurs et aux annonceurs de quantifier et d’évaluer le niveau d’engagement des émissions télévisées". En clair, il s'agit de répondre à la question suivante : combien d'internautes parlent de quelles émissions et à quel moment ?

"Ce sera une donnée très intéressante pour nous", assure Antonio Grigolini, responsable de la social TV chez France Télévisions, contacté par Europe1.fr. "Sur le plan quantitatif, deux choses nous intéressent : le volume de tweets, mais aussi la répétition de ces tweets, qui mesure l'engagement. C'est important pour nous de savoir si, par exemple, quelqu'un qui regarde Des paroles et des actes va poster un seul tweet de manière isolée, ou s'il va tweeter plusieurs fois au cours de l'émission".

2013 Pujadas Twitter Des paroles et des actes capture France 2

© Capture France 2

A quand une mesure croisée TV/Twitter ? Mais, alors que l'activité historique de Médiamétrie consiste à mesurer chaque jour combien de personnes regardent chaque programme sur leur poste de télévision, ne serait-il pas encore plus intéressant de "mixer" ces données d'audience réelle avec celles désormais mesurées sur Twitter ? Cela permettrait par exemple de savoir quelle proportion de téléspectateurs tweetent sur une émission donnée. Et surtout, de voir si Twitter draine des téléspectateurs supplémentaires ou, au contraire, en fait fuir !

Un tel dispositif nécessiterait cependant de mettre en place un panel commun, la mesure de l'audience s'effectuant par des sondages réalisés sur un échantillon représentatif de la population. L'outil lancé par Twitter et Médiamétrie n'effectue que des mesures séparées, indique Médiamétrie à Europe1.fr. Même si "les deux types de données s'afficheront cote à cote, sur la même interface", précise-t-on.

L'objectif : vendre de la pub sur Twitter. En tout cas, l'enjeu à terme sera sans aucun doute la monétisation. Les chaînes de télé vont-elles vendre des espaces publicitaires en plus, via Twitter ? "On le fait déjà", répond Antonio Grigolini. Ainsi, lors du dernier tournoi des Six Nations, France Télévisions a posté sur le réseau social, en temps réel, les vidéos des moments forts des matches du XV de France. Et les "twittos" devaient évidemment regarder une publicité avant de voir l'action.

Mais pour l'instant, la social TV n'a pas tellement montré de signes de rentabilité. Car les chaînes en sont encore à explorer ces nouveaux usages. "Ce qui compte à ce stade, c'est la pertinence éditoriale de ce qu'on propose", affirme Antonio Grigolini. "Il s'agit de rendre l'expérience télé plus riche et agréable", assure-t-il. A vos tweets !

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460_scalewidth_460

3' CHRONO - La social TV, cette télé entre "tweet" et "like"

TÉLÉ - Le "second écran", ça sert à quoi ?