La rédaction de 20 minutes en grève

  • A
  • A
La rédaction de 20 minutes en grève
Le journal "20 minutes".@ MAXPPP
Partagez sur :

Le quotidien gratuit prévoit la suppression de 13 postes, essentiellement au service photo.

La rédaction du quotidien gratuit 20 Minutes était en grève mardi pour protester contre un plan social qui prévoit "la suppression du service photo et de la moitié du service pré-presse", chargé de finaliser la mise en page, a-t-on appris de sources syndicales. Un comité d'entreprise extraordinaire devait avoir lieu en fin de matinée dans le cadre de la première phase d'information-consultation de ce plan qui doit durer deux mois.

Dans un communiqué, les syndicats SNJ-CGT et SNJ du journal gratuit, réunis en intersyndicale, "se félicitent qu'une très large majorité de la rédaction manifeste ainsi son opposition à ce plan", soit 72 des 91 journalistes employés au total à Paris et en province, selon eux. "L'exigence éditoriale de 20 Minutes n'a cessé de se dégrader ces dernières années. La volonté de supprimer le service photo est une nouvelle preuve de la stratégie actuellement mise en œuvre : que ce titre devienne une marque, un label sans journalistes. Ou juste ce qu'il faut pour assurer un simulacre de crédibilité", déplorent les syndicats dans leur texte.

Jeudi, le PDG de 20 Minutes, Olivier Bonsart, s'est adressé aux salariés et aux représentants du personnel pour leur annoncer l'ouverture d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Au total, treize postes sont supprimés, essentiellement au service photo du quotidien. En 2013, l'effectif total de 20 Minutes était de 213 salariés, selon la direction.