La nouvelle émission d'Alessandra Sublet accusée de plagiat

  • A
  • A
La nouvelle émission d'Alessandra Sublet accusée de plagiat
Alessandra Sublet revient le 27 octobre sur France 5 avec "Fais-moi une place".@ France Télévisions
Partagez sur :

INFO E1 - Une journaliste accuse France 5 et la société de production d'avoir repris son concept, en la laissant à l'écart.

France 5 a annoncé cette semaine le retour sur son antenne d'Alessandra Sublet. L'ex-présentatrice de C à vous proposera le 27 octobre, en prime time, le premier numéro de sa nouvelle émission, Fais-moi une place. Problème : selon les informations du Grand Direct des médias sur Europe 1, une journaliste accuse la chaîne et la production d'avoir repris un concept qu'elle a développé… en la laissant à l'écart.

>> Regardez les premières images de Fais-moi une place :

Un projet développé "depuis octobre 2012". Céline Alonzo, qui a travaillé pour plusieurs émissions depuis une quinzaine d'années, affirme avoir développé "seule" et "depuis octobre 2012" un projet d'émission intitulé Passions de star. Le concept : une personnalité "nous ouvrira les portes de sa maison ou de son refuge et nous fera visiter son jardin secret", "elle nous emmènera à la rencontre de personnages qu'elle affectionne tout particulièrement" et "nous fera découvrir ses activités préférées, ses adresses favorites, ses lieux de prédilection".

"Une émission identique à mon concept". A la recherche d'un producteur, Céline Alonzo s'est tournée en janvier vers la société 3ème Œil Productions, qui produit notamment C à vous sur France 5. Elle démarche ensuite des chaînes en compagnie de la directrice du développement de 3ème Œil. Le 14 juin, celle-ci convoque une réunion avec elle et le réalisateur du futur programme. "Elle nous a annoncé, froidement, qu'elle développait avec Alessandra Sublet une émission identique à mon concept", affirme Céline Alonzo. Sommée de supprimer des séquences de son projet afin de l'adapter aux desiderata de 3ème Œil, la journaliste refuse.

"Le piratage est flagrant". Le 16 juillet, Pierre Block de Friberg, directeur des programmes de France 5, dévoile sur Europe 1 le concept d'une émission prévue pour la rentrée. "Alessandra Sublet partira à la rencontre de personnalités du monde artistique dans leur région, dans leur maison" pour "qu'ils nous fassent découvrir leur région, leur amis, tout ce qui compte pour eux dans le lieu où ils habitent". Découvrant cette information "avec stupeur", Céline Alonzo adresse alors à Pierre-Antoine Capton, qui dirige 3ème Œil, une lettre dans laquelle elle estime que "le piratage est flagrant".

>> La lettre de protestation envoyée par Céline Alonzo à 3ème Oeil Productions :

Les mêmes invités. Depuis, Céline Alonzo a "tenté de trouver un arrangement" avec Pierre-Antoine Capton et son équipe, sans succès. Dans un mail envoyé mercredi à la direction des programmes de France 5, qu'Europe 1 s'est procuré, la journaliste laisse éclater sa colère. D'autant que, selon elle, la production s'est aussi inspirée de ses idées d'invités. Après Carole Bouquet pour la première, le deuxième numéro de Fais-moi une place sera consacré à Pierre Perret. Des personnalités qui figuraient dans la liste établie par Céline Alonzo lorsqu'elle a mis au point son concept, affirme-t-elle.

Action en justice. "Fais-moi une place semble être un pur plagiat de mon concept", accuse la journaliste. "Je suis donc obligée d'aller en justice". Céline Alonzo a fait adresser par son avocate à France 5 une mise en demeure "de cesser toute exploitation de ce programme" et "de suspendre la diffusion de ce programme", prévue le 27 octobre. "Une procédure de référé et une instance de fond ont été engagées", ajoute-t-elle. "Je vais me battre pour obtenir réparation et pour qu'on mette un terme à ce genre de pratique si fréquente malheureusement".

La production réagit. La société 3ème Œil dément auprès d'Europe 1 "avoir reçu un quelconque référé de la part de Céline Alonzo".