La direction des "Echos" se féminise (un peu)

  • A
  • A
La direction des "Echos" se féminise (un peu)
Deux femmes ont été promues au sein du journal "Les Echos".@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux femmes ont été promues au sein du quotidien économique, alors qu'une "grève des signatures" avait eu lieu en juin.

L'INFO. Le journal Les Echos a promu mardi deux femmes. L'information, révélée par Télérama.fr, pourrait paraître anodine si elle n'intervenait pas dans un contexte de fronde des journalistes femmes du quotidien, qui protestent depuis plusieurs mois contre l'absence totale de mixité à la direction des Echos.

Une rédactrice en chef et une éditorialiste. Laura Berny, chef du service finances, a été nommée rédactrice en chef du site lesechos.fr, un poste nouvellement créé pour renforcer le lien entre la rédaction du journal et le service chargé du Web. Cécile Cornudet, du service politique, devient éditorialiste.

Grève des signatures. Ces nominations répondent à un mouvement de contestation mené par les femmes de la rédaction. Le 7 juin dernier, celles-ci avaient refusé de signer leurs articles pour attirer l'attention sur l'absence de femme au sein de la direction et de la rédaction en chef du journal. Ces postes sont en effet occupés par 12 hommes… et aucune femme, comme le montre l'ours des Echos, cet encadré publié en dernière page indiquant les noms des responsables du journal :

19/09/2013 ours Les Echos

© DR

Un audit commandé. Les femmes ont, semble-t-il, été entendues. Le jour même de la grève, le PDG du quotidien, Francis Morel, reconnaissait que "le constat fait par les femmes des Echos est objectivement juste". Plusieurs réunions ont eu lieu au cours de l'été pour tenter de trouver des solutions. Mais ces deux nominations ne sont peut-être qu'une première étape. Selon Télérama.fr, un audit sur la situation des femmes au sein du groupe Les Echos a été commandé. Les conclusions sont attendues fin octobre.