L’impitoyable J.R est de retour

  • A
  • A
L’impitoyable J.R  est de retour
@ TNT
Partagez sur :

La série à succès des années 80 revient sur les écrans avec le casting originel.

L'univers de Dallas est décidément bien impitoyable. Vingt-deux ans après l'épilogue de la série phare des années 80, les inoxydables J.R., Bobby et Sue Ellen, ont fait leur retour sur les écrans américains, mercredi, avec quelques rides en plus.

L'idée vient de la chaîne câblée TNT. Et, contrairement aux séries comme  "Melrose Place" ou "90210 Beverly Hills", Dallas n'a pas changé la recette de son succès : le casting est le même qu'en 1978. Les fans de la première heure peuvent donc retrouver l'ignoble J.R. campé par un Larry Hagman aujourd'hui âgé de 80 ans. Linda Gray, 71 ans, reprend le costume de Sue Ellen, l'épouse alcoolique et humiliée en permanence. Enfin, que serait la famille Ewing sans le gentil Bobby, incarné par le sexagénaire Patrick Duffy ?

"C'est une bénédiction, franchement", se réjouit Linda Gray dans les notes de production de la série. "C'était surréaliste quand ils ont annoncé notre retour. Nous étions juste ravis".

Regardez le teaser de la nouvelle version :

13 ans de succès...

Pourtant, rien au départ ne laissait présager ces treize années de succès. Au départ, c'est une mini-série de cinq épisodes que le créateur David Jacobs, propose à CBS. Mais la chaîne est convaincue qu'elle tient un programme prometteur. Malgré des débuts timides, CBS souhaite en faire un rendez-vous hebdomadaire. Et très vite, les Américains se découvrent une passion pour les aventures de cette riche famille vivant sur un ranch, élevant du bétail et exploitant le pétrole. Le tout sur fond de rivalité, de jalousie et de querelles. Dès 1979, Dallas est propulsée au sommet dans les sondages.

La surprise de l'été 80

"Dallas" avait notamment basé son succès sur des fins d'épisode à suspense ( les fameux "cliffhanger" en anglais) et des retournements de situation inattendus. Souvenez-vous du célèbre épisode de la troisième saison où J.R. meurt. La dernière scène montrait un intrus qui s’introduisant dans le bureau de l’infâme J.R. pour le tuer. Est-il mort ? Qui est le tireur ? Le sort du personnage le plus détesté et détestable de la télévision passionne les foules. Durant cet été 1980, le buzz médiatique est immense. Le suspense durera des semaines.

Le 7 novembre 1980, le premier épisode de la saison 4 attire près de 83 millions de téléspectateurs sur CBS. C'est un record historique et la meilleure performance réalisée pour une série à cette époque. Et, sans surprise, JR survit.

... et toujours les mêmes ingrédients

Dallas, nouvelle version, reprend les haines recuites de l'ancienne génération pour y ajouter les règlements de comptes de la nouvelle, à peine plus fréquentable. "La rivalité acharnée et la lutte pour le pouvoir dans une dynastie de magnats du pétrole et d'éleveurs de bétail" reste le coeur de "Dallas", insiste TNT.

John Ross Ewing, le fils de J.R., tout aussi machiavélique, ambitieux et pervers que son père, est interprété par Josh Henderson, tandis que le fils adoptif de Bobby et Pamela, Christopher, a les traits de Jesse Metcalfe. Le premier interprétait le neveu d'Edie Britt  tandis que le second était le séduisant jardinier et amant de Gabrielle dans  "Desperate housewives".

Désormais, la série doit trouver son public ce qu'aucun "remake" télévisé n'a réussi jusqu'à présent. Mais Larry "J.R." Hagman est confiant.