"Koh-Lanta", "The Island" : quels risques pour la santé des candidats ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Amaigrissement, conditions difficiles, épreuves sportives, les candidats à la survie mettent leurs corps à rude épreuve.

Si vous êtes un fidèle des émissions de survie comme The Island ou Koh-Lanta, vous avez sans doute été frappés par la maigreur de certains candidats après plusieurs jours de jeu. Couplé à des épreuves sportives, cet amaigrissement peut se révéler dangereux. Dans Le grand direct des médias, le médecin Gérald Kierzek fait le point sur les risques et les dispositifs mis en place par les sociétés de production pour éviter les drames.

Perte de 20% de son poids : danger. "Sur le plan nutritionnel, les candidats se retrouvent dans des conditions difficiles", confirme Gérald Kierzek. Manque de nourriture et de sommeil d'un côté, météo parfois difficile, épreuves sportives, l'équation de la survie est loin d'être simple. "Toutes les conditions sont réunies pour mettre potentiellement leurs corps en danger", explique ainsi le médecin. L'amaigrissement peut se révéler dangereux "lorsqu'on perd plus de 20% de son poids", rappelle ainsi le docteur.

"Le bilan santé est digne d'un sportif de haut niveau". Pour toutes ces raisons, les sociétés de production agissent avec beaucoup de précautions. Pour tous les candidats à la survie, "une série de tests médicaux est réalisée. (...) Le bilan santé est digne d'un sportif de haut niveau", affirme l'urgentiste. Malheureusement, comme en 2013 avec le décès de Gérald Babin pendant le tournage du jeu de TF1, "il peut toujours y avoir des pathologies cardiaques qui ne soient pas détectées".

Sur les tournages en tout cas, tout est fait pour éviter au pire. Entre des chambres d'hôpitaux réservés et des médecins sur place, les sociétés de productions font en sorte de pouvoir intervenir immédiatement. Pour qu'aucun drame, comme celui de 2013, ne puisse se reproduire.