Karine Le Marchand : "Quand on est jeune et riche, on n'a pas besoin de "l'Amour est dans le pré""

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La 12e saison du programme de dating agricole débute lundi sur M6. Quatorze candidats que la production a voulu le plus authentique possible ont été choisis.

INTERVIEW

La saison 11 de L'Amour est dans le pré s'est achevée le 30 octobre de l'année dernière. Deux mois après ce final, M6 donne le top départ d'une nouvelle quête amoureuse, ce lundi à 21h. Les sept premiers portraits des quatorze participants y seront dévoilés. Cette année, les célibataires - dont trois femmes - sont âgés de 27 à 60 ans. La présentatrice Karine Le marchand était l'invitée du Grand direct des médias pour présenter cette nouvelle édition du programme de dating agricole qui réunit 4,5 millions de téléspectateurs.

"Se revendiquent comme des paysans". Les scores d'audience, bien qu’élevés, s'émoussent au fil des saisons. "C'est normal, la 12e saison commence. C'est aussi une émission que l'on regarde beaucoup en replay", nuance la présentatrice. "Depuis trois, quatre saisons, il y avait quelques agriculteurs pour lesquels on se demandait ce qu'ils faisaient là", admet Karine Le Marchand qui met leur attitude sur le compte du difficile art de la séduction. La production prône donc cette année un retour aux fondamentaux. "Cinq ou six agriculteurs se revendiquent comme des paysans. Ce sont des hommes du terroir, avec l'accent, qui n'ont pas fait forcément d'études, qui ne vont pas chez le dentiste toutes les semaines. Certains ont aussi eu une petite histoire d'amour il y a 25 ans et depuis plus rien." 

"Il faut se lancer". Le casting est plus apprécié de Karine Le Marchand cette année que lors d'émissions précédentes. "Je n'aime pas quand il y a trop de jeunes ou des gens qui ont trop d'argent, décrit l'animatrice. Je me dis que quand on est jeune et riche, on n'a pas forcément besoin de "l'Amour est dans le pré" pour trouver l'amour parce que c'est moins désespéré. Donc on chipote, on ne se décide pas. L'amour, il faut se lancer, on saute dans le vide. Si on a peur d'aimer ou qu'on pense qu'il y a mieux à côté, on ne trouvera pas."