Justin Bieber, YouTube l'a tué

  • A
  • A
Justin Bieber, YouTube l'a tué
Justin Bieber a vu ses clips momentanément retirés de la plate-forme lundi à cause d'un hacker.@ REUTERS
Partagez sur :

Le jeune chanteur a vu ses clips momentanément retirés de la plate-forme lundi à cause d'un hacker.

Les conditions de réclamation sur les droits d'auteur de Youtube sont-elles trop restrictives ? Elles ont en tout cas fait une nouvelle victime lundi en la personne de Justin Bieber. Les clips de l'ado chanteur, idole des jeunes filles en fleur du monde entier, ont été momentanément retirés de la plateforme de partage vidéo YouTube après une plainte sur les droits d'auteur.

La plaisanterie d'un hacker

C'est en fait un hacker qui est à l'origine de cette plaisanterie de mauvais goût. Sous le nom de iLCreation, il a fait une réclamation auprès de YouTube en prétendant que les droits d'auteur des clips de Justin Bieber lui appartenaient. La plateforme a  aussitôt appliqué sa politique en la matière "pull first, ask questions later" (retirer les vidéos d'abord, poser des questions ensuite) et bloqué toute la chaîne officielle de Justin Bieber. Le hacker a aussi réussi à faire bloquer quelques vidéos de Lady Gaga.

En quelques heures, les millions de fans de Justin Bieber se sont mobilisés sur les réseaux sociaux pour que les clips du chanteur soient à nouveau disponibles. Le hashtag #WEWANTJUSTINBIEBERVEVOBACK est ainsi apparu parmi les plus populaires sur Twitter. Le problème a cependant été rapidement résolu. Et les vidéos de Justin Bieber et Lady Gaga sont désormais toutes disponibles à nouveau.

YouTube fait des efforts

Très critiquée à ses débuts pour ne pas respecter les droits d'auteur et encourager le piratage, la plate-forme YouTube s'est engagée depuis plusieurs années, notamment auprès des éditeurs de musique, pour protéger les artistes. Ainsi aux Etats-Unis, un accord signé au mois d'août avec un organe de gestion de droits des éditeurs de contenus musicaux contraint désormais YouTube à identifier les morceaux de musique postés par les abonnés. En France, YouTube a aussi signé en 2010 des accords avec la Sacem et d'autres sociétés de gestion de droits d'auteur sur la diffusion des clips.