Josiane Balasko flingue Rendez-vous en terre inconnue

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pour la comédienne, l'émission de Frédéric Lopez sur France 2, "c'est de la téléréalité d'une autre manière".

Balasko et la télé, c'est compliqué... Très rare en téléfilm, Josiane Balasko a accepté de tourner pour la télévision La Loi de Barbara, diffusé samedi soir sur France 3. Invitée vendredi du Grand Direct des médias sur Europe 1, la comédienne a porté un regard sévère sur certaines émissions du petit écran. "Quand on voit les séries qui passent sur TF1 ou sur les chaînes annexes, tu te dis, mais comment ils ont pu tourner ça", a affirmé celle qui "regarde surtout les séries américaines". Dans les séries françaises, "les acteurs se font chier, ça se sent", a-t-elle asséné. "Ce n'est pas qu'ils sont mauvais, mais quand on a un texte à chier, on est à chier !"

"Une forme d'indécence que je n'aime pas". Josiane Balasko a affirmé avoir "honte" des émissions de télé-réalité : "c'est la connerie érigée en modèle et je ne peux pas". Et Rendez-vous en terre inconnue, cette émission de France 2 dans laquelle l'animateur Frédéric Lopez emmène une personnalité à la rencontre d'un peuple lointain, ? "On me l'a proposé plusieurs fois", a indiqué l'actrice, qui a refusé. "Je ne me sens pas, moi, privilégiée, riche, connue, d'aller voir des gens qui vivent culs nus et qui n'ont rien, et de jouer avec les bons sauvages et montrer mes larmes en disant c'est formidable", a-t-elle asséné. "C'est une forme d'indécence que je n'aime pas".

"Un échange avec le civilisé occidental, et après ?" "Pour moi, c'est de la téléréalité d'une autre manière", a poursuivi Balasko. "Ces gens qu'on va voir, qui sont simples, honnêtes, authentiques, ils vont avoir un échange pendant trois semaines avec le civilisé occidental, et après qu'est-ce qui se passe ? Quel est le trauma qu'on a apporté à ces gens ? Est-ce qu'on est revenu les filmer trois semaines ou deux mois après pour savoir ce qui s'est passé parce qu'ils ont reçu un tel de mon cul sur la commode, et qu'ils ont pleuré ensemble, parce que c'était formidable et tellement émouvant ?"

"Je ne condamne pas, je comprends tout à fait qu'on puisse le faire", a cependant ajouté Josiane Balasko. Mais "c'est comme ça que moi je le juge", a-t-elle conclu.

sur le même sujet, sujet,

AUDIENCES - Mélissa Theuriau cartonne chez les Maasaï

MALAISE - Canal+ "regrette" un sketch sur le Rwanda