Jean-Luc Hees veut rempiler à Radio France

  • A
  • A
Jean-Luc Hees veut rempiler à Radio France
Jean-Luc Hees est candidat à sa succession à la tête de Radio France.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le PDG du groupe a annoncé sa candidature à un second mandat. Le CSA tranchera en mars.

"Je suis candidat". PDG de Radio France depuis 2009, Jean-Luc Hees se verrait bien jouer les prolongations. Alors que son mandat expire en mai prochain, il a annoncé mercredi dans Le Monde sa candidature à sa propre succession. "Je revendique humblement mon attachement et ma connaissance de cette entreprise à nulle autre pareille", déclare Jean-Luc Hees, se disant "prêt à aller plus loin pour assurer le succès et l'exemplarité de notre service public".

Cinq ans, quels résultats ? Son bilan à la tête de la Radio France est pourtant mitigé. S'il peut se prévaloir des bonnes audiences de France Bleu et France Inter, d'un climat social plutôt apaisé et de l'avancement des travaux de rénovation de la Maison de la radio, Jean-Luc Hees a cependant plusieurs boulets à son pied. Les résultats d'audience de novembre-décembre, tombés cette semaine, ont confirmé la mauvaise santé de France Inter et France Info. Le Mouv', la radio publique censée attirer les jeunes adultes, plafonne à 0,5% de part d'audience. Et les chantiers restent nombreux, notamment sur le numérique.

maison de la radio radio france 630420

© 630420

Limite d'âge. Jean-Luc Hees fait face à un autre obstacle : il atteindra en août 2016 la limite d'âge fixée pour la fonction, 65 ans. S'il était reconduit, il pourrait alors rendre son tablier dans seulement deux ans, avancent Les Echos jeudi. Une autre hypothèse serait d'adopter "une disposition particulière autorisant à terminer un mandat au cours duquel on arrive à la limite d'âge", a expliqué la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, mercredi sur LCP et France Info.

Le CSA tranchera au final. Alors que Jean-Luc Hees avait été nommé par Nicolas Sarkozy, la loi audiovisuelle adoptée en octobre dernier prévoit que les patrons de Radio France et France Télévisions soient désormais nommés par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Les Sages rendront leur décision le 7 mars, après avoir auditionné à huis clos les candidats.

Des rumeurs en série. Les autres prétendants au poste ont jusqu'au 24 janvier pour adresser leur candidature au CSA. Si personne ne s'est déclaré publiquement, les rumeurs se succèdent depuis déjà plusieurs mois, notamment du côté de France Télévisions. Bruno Patino, le numéro deux du groupe, et Martin Adjari, le secrétaire général, font partie des noms qui reviennent avec insistance. A ce jour, les deux hommes n'ont rien confirmé, ni démenti.

sur le même sujet, sujet,

CALENDRIER - Le patron de Radio France désigné le 7 mars

3'CHRONO - Comment l'Etat veut renforcer le CSA