iTélé tourne le dos à Eric Zemmour

  • A
  • A
iTélé tourne le dos à Eric Zemmour
@ MaxPPP
339 partages

L'émission de télévision Ca se dispute ne sera pas reconduite en 2015, a annoncé iTélé. Le présentateur Eric Zemmour a récemment été taxé de racisme.

L'INFO. La chaîne d'information en continu iTELE a annoncé vendredi soir mettre fin à l'émission Ça se dispute dans laquelle intervenait le journaliste Eric Zemmour, au cœur d'une vive polémique après des propos controversés sur l'islam. "iTELE a décidé de mettre fin à l'émission CA SE DISPUTE, qui ne reprendra pas en janvier 2015", écrit la chaîne dans un communiqué sans donner plus de détails.

"Le dialogue est devenu de plus en plus difficile". Dans un autre communiqué, la Société des journalistes (SDJ) de la chaîne s'est "félicitée" de cette "prise de position forte" qu'elle "attendait". "Les déclarations d'Eric Zemmour dans le Corriere della Sera ont profondément choqué les membres" de la SDJ qui s'est "mobilisée" dès le début de la semaine à ce sujet, écrit-elle.  "Nous avons perçu du trouble et de la colère autour des propos d’Eric Zemmour, mais nous n’avons pas voulu agir dans la précipitation, pour ne pas qu’on puisse dire que nous avons été manipulés ou instrumentalisés », a par ailleurs affirmé au Monde  la directrice de la rédaction, Céline Pigalle.

Alors qu'Eric Zemmour officiait sur iTELE depuis plus de dix ans, Céline Pigalle explique sur le site du quotidien : "Aujourd'hui, on a l’impression que c’est lui qui fixe les règles et de quoi on parle. On a de moins en moins le sentiment qu’on peut débattre. Le dialogue est devenu de plus en plus difficile, voire impossible". 

Des propos controversés dans un journal italien. Le polémiste s'est illustré en début de semaine pour avoir évoqué la déportation des musulmans dans un entretien à journal italien. Selon lui, "les Français ont été obliger de quitter" les banlieues où vivent les musulmans. Quand le journaliste lui a demandé quelle solution il envisageait à cet état de fait, évoquant la déportation, Eric Zemmour a répondu : "Je sais, c'est irréaliste, mais l'histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 qu'un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ?"

Même si Eric Zemmour a réfuté avoir répondu à une question sur la "déportation de 5 millions de musulmans français", comme l'affirme le texte de l'entretien, datant du 30 octobre mais relayé récemment, ses propos ont suscité une vague d'indignation. La plupart des associations antiracistes et de nombreuses personnalités politiques et culturelles ont engagé ces derniers jours des actions en justice contre Eric Zemmour et demandé aux médias qui l'emploient de cesser ces collaborations.

Le polémiste a dénoncé "une manipulation fantastique". L'auteur du "Suicide français" avait déjà suscité la controverse en écrivant que Vichy avait sauvé des juifs, ou en évoquant des "bandes" d'étrangers qui selon lui "dévalisent, violentent ou dépouillent" la France.



>> LIRE AUSSI - Eric Zemmour condamné pour incitation à la haine raciale