ITélé : les salariés inquiets des rumeurs de cession, Canal+ dément

  • A
  • A
ITélé : les salariés inquiets des rumeurs de cession, Canal+ dément
Itélé accumule les pertes et n'atteint pas les deux tiers de l'audience de sa concurrente BFMTV. @ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

A VENDRE ? - Selon une information de Mediapart, Bolloré souhaiterait vendre iTélé. Canal + dément. 

Les journalistes d'iTélé se sont inquiétés mercredi d'une éventuelle cession de leur chaîne par son propriétaire Vincent Bolloré, annoncée mardi par le site d'information Mediapart mais démentie par Canal+.

Canal + dément les rumeurs. "Etre propriétaire d'une chaîne d'info, ça engage. C'est étrange d'avoir quelqu'un qui vous a voulu et qui, quelques mois après, ne vous veut plus", a lancé sur RTL le président de la Société des journalistes de Canal+/i-Télé, Olivier Ravanello, à l'adresse de Vincent Bolloré. Alors que la chaîne accumule les pertes et n'atteint pas les deux tiers de l'audience de sa concurrente BFMTV, Vincent Bolloré aurait "mis en vente la chaîne d'info en continu iTélé", selon les informations du site Mediapart. Interrogée par l'AFP, une porte-parole de Canal+ a démenti cette information mercredi.

Une perte de 24 millions en 2016 pour iTélé ? "On est littéralement en autogestion et laisser une chaîne d'information comme ça pendant 8 mois sans stratégie, sans cap, sans capitaine, sans leadership, c'est pas sérieux", a poursuivi Olivier Ravanello. Après une perte de 16 millions d'euros en 2014 et 20 millions en 2015, iTélé devrait encore afficher une perte de 24 millions cette année, alors même que la concurrence s'intensifie avec l'arrivée en gratuit de LCI (groupe TF1) et le projet de chaîne d'infos de France Télévisions.