iTELE condamnée pour "rupture abusive" de contrat avec Eric Zemmour

  • A
  • A
iTELE condamnée pour "rupture abusive" de contrat avec Eric Zemmour
iTELE doit verser 50.000 euros à Eric Zemmour.@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

L'émission du polémiste avait été arrêtée en 2014 par la direction suite à des propos d'Eric Zemmour sur les musulmans et les banlieues.

La chaîne iTELE a été condamnée à verser 50.000 euros à Eric Zemmour pour "rupture abusive" de contrat fin 2014, selon une décision du tribunal de grande instance de Nanterre rendue publique mardi par les avocats du polémiste.

Propos polémiques sur les musulmans. La chaîne d'information du groupe Canal+ avait mis fin en 2014 à l'émission "Ça se dispute", où Eric Zemmour débattait depuis 2003, après plusieurs jours de controverse à propos d'une interview dans laquelle il affirmait que les musulmans "vivent entre eux, dans les banlieues", que "les Français ont été obligés de les quitter". 

Manquement contractuel. "Le tribunal reconnait le manquement contractuel d'iTELE qui a rompu de manière brutale et abusive le contrat", soulignent les avocats d'Eric Zemmour dans un communiqué. "Ce faisant, le Tribunal condamne l'acte de censure exercé par la direction de l'époque d'iTELE à l'encontre d'Eric Zemmour", poursuivent-ils. Le tribunal a condamné la chaîne d'information à payer 50.000 euros de dommages et intérêts à la société qui gère les intérêts du chroniqueur, et 8.000 euros au titre des frais de justice. Le chroniqueur demandait près de 1,9 million d'euros, notamment en raison d'un "préjudice moral" que le tribunal n'a pas reconnu.