Frédéric Lopez : "Quand on casse les codes, cela peut être déroutant"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

"Folie passagère" a du mal à faire son trou sur France 2. Son présentateur, Frédéric Lopez, est venu annoncer les changements de l'émission.

"J'ai compris que lorsqu'on casse les codes à ce point et qu'on sort du cadre en télévision, cela peut être déroutant." Frédéric Lopez est revenu sur les mauvais scores d'audiences de son émission, Folie passagère, diffusée le mercredi soir à 22h30 sur France 2. Après une première émission prometteuse en novembre dernier, le talk show est en chute constante au niveau des audiences, à 8,5% de part de marché sur la case horaire pour sa dernière diffusion.

"On était dans le superficiel". "J'ai été induit en erreur par l'audience de la première émission où cela a bien marché", a expliqué Frédéric Lopez dans "Le grand direct des médias", sur Europe 1. L'animateur précise qu'il a mis du temps à comprendre ce qui ne marchait pas dans Folie passagère. Selon lui, le départ de téléspectateurs provient de la trop grande différence entre ce que les spectateurs espéraient de lui et la nature du nouveau programme qu'il proposait. "À partir du moment où il y avait des codes de variété, on était dans le superficiel, alors qu'on attendait de moi que je sois dans quelque chose de profond", a-t-il confié.

Retour aux fondamentaux. Pour relancer son talk show, Frédéric Lopez a donc effectué plusieurs changements. Finis les sketchs d'humoristes et les improvisations qui entrecoupaient les interviews, retour à l'intime et à l'ambiance "cosy". "Je prends les gens par la main. (...) Je raconte l'histoire des invités. Ce que les gens ont aimé dans La parenthèse inattendue, ils vont le retrouver dans cette émission", a assuré l'animateur. Retour aux fondamentaux donc, et à ce qui fait "la marque Frédéric Lopez". L'objectif ? "Redépasser les 10% de part de marché".