François Cavanna, fondateur de Charlie Hebdo est mort

  • A
  • A
François Cavanna, fondateur de Charlie Hebdo est mort
L'écrivain, dessinateur et humoriste François Cavanna dans son atelier, en 2010.@ MAXPPP
Partagez sur :

François Cavanna, dessinateur et fondateur du journal satirique Hara-Kiri, qui deviendra Charlie Hebdo, s’est éteint mercredi soir. 

Ecrivain, dessinateur et humoriste, François Cavanna est mort mercredi soir à l’hôpital Henri Mondor de Créteil, où il avait été admis pour une intervention après une fracture du fémur. Il a souffert de complications pulmonaires, a fait savoir son entourage. Cet autodidacte était surtout connu pour avoir fondé le célèbre Hara-Kiri, en 1960, qui deviendra Charlie Hebdo, dans les années 70. L'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages, dont Les Ritals, sur ses souvenirs d'enfant d'immigrés, et de Lune de miel, avait 90 ans. "C'est le grand prêtre de l'humour qui disparaît, mais Cavanna n'est pas tout à fait mort: Charlie Hebdo lui survit", a déclaré à l'AFP Charb, le directeur de ce journal. 

>>> "Rien n'est respectable", expliquait François Cavanna, "les choses sont drôles quand on veut les regarder avec humour" : 



La création d’ Hara-Kiri. François Cavanna, enfant d’immigrés italiens, né en 1923 à Nogent-sur-Marne, avait entamé sa carrière comme dessinateur de presse dans les années 1940. C'est en 1954 qu'il intégra la rédaction d’un tout nouveau magazine appelé Zéro et fondé par Jean Novi. Il en deviendra le rédacteur en chef. Après la mort de son fondateur, il créé avec Georges Bernier, alias "Professeur Choron", un journal d'une originalité tout neuve et dont le nom marquera les mémoires : Hara-Kiri. La censure l'obligera pourtant à en changer. 

>>> ARCHIVES E1 - Le 30 décembre 1994, dans les studios d'Europe 1, l'auteur du livre d’aphorismes Les pensées, évoque la censure qui frappe les journaux satiriques. "Maintenant ça va devenir héroïque d'être grossier", se révolte Cavanna, au micro de Michel Field :



Cavanna : "Maintenant ça va devenir héroïque d...par Europe1fr

..."journal bête et méchant." La rédaction du mensuel Hara Kiri, journal satirique et avant-gardiste, à tendance grivoise, avait adopté un sous-titre éloquent : Hara-Kiri, "journal bête et méchant". Dans chaque numéro, le professeur Choron proposait "le jeu bête et méchant" du mois. "Nous voulions faire un journal où nous n'aurions aucun contrôle, où on pourrait faire de la qualité", expliquait son fondateur, qui venait d'inventer "l'humour coup de poing dans la gueule" avec son acolyte, le professeur Professeur Choron. Le journal, à la liberté de ton désarmante, a été interdit en novembre 1970, après sa Une sur la mort du général de Gaulle: "Bal tragique à Colombey: 1 mort".  Charlie Hebdo lui succéda une semaine plus tard, fidèle à la ligne éditorial d'Hara-Kiri. Le magazine disparut en 1982, puis il refit surface sous la direction de Philippe Val, en 1992.  

D'Hara-Kiri à Charlie Hebdo, ce journal bête et méchant :  


Défenseur de la liberté de la presse. A travers l’histoire d’Hara-Kiri et de Charlie Hebdo, l’homme a influencé toute une génération en affrontant férocement la censure. Car la liberté de la presse était l’un de ses plus grands combats. Michèle Bernier, la fille de Georges Bernier, plus connu sous le nom de Professeur Choron, évoque au micro d'Europe 1 l'oeuvre de ces deux amis et associés très engagés. Cavanna, qu'elle a connu petite fille aux côtés de son père,"fait partie des gens qui ont compté pour le journalisme et pour la création", à l'approche de mai 68. "Vraiment", explique la comédienne, "il fallait le faire à l'époque, de créer des journaux qui ont été interdits mille fois, ce sont des gens qui se sont battus toute leur vie." François Cavanna était aussi un fervent défenseur de la langue française. Il est l'auteur de plusieurs récits autobiographiques : Les Ritals et Les Russkoffs. Dans Lune de Miel, il parle, toujours avec la même verve, de l'aventure Hara-Kiri et des ravages de sa maladie : il était atteint de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années.



sur le même sujet, sujet,

PHOTO - Charlie Hebdo caricature Zlatan

L'ACTU POUR LES NULS - D'Hara-Kiri à Charlie Hebdo, ce journal bête et méchant