France Télévisions : pas de motion de défiance contre Delphine Ernotte

  • A
  • A
France Télévisions : pas de motion de défiance contre Delphine Ernotte
L'éviction de David Pujadas et la publication d'une tribune par Michel Field avaient entraîné une crise au sein de la rédaction de France Télévisions. @ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

La rédaction de France a estimé que la démission de Michel Fied avait "désamorcé la crise". 

Le climat est en passe de s'apaiser à France Télévisions. La rédaction de France 2 a décidé lundi de ne pas mettre au vote une motion de défiance contre la patronne du groupe public, Delphine Ernotte, estimant que la démission du directeur de l'information Michel Field avait "désamorcé la crise".

"Nous entamons un nouveau cycle, on passe à autre chose", a estimé le président de la Société des journalistes (SDJ), Manuel Tissier, au terme d'une assemblée générale des journalistes de France 2. La SDJ avait initialement prévu de soumettre au vote mardi deux motions de défiance, l'une à l'encontre de Michel Field et l'autre visant Delphine Ernotte, après l'annonce de l'éviction surprise de David Pujadas du JT de 20H à la rentrée prochaine.

"Notre avertissement a été entendu". Le timing de cette annonce, trop proche de l'élection du nouveau président de la République, avait hérissé la rédaction. La démission de Michel Field, présentée lundi matin en comité de direction, "était le seul moyen d'avancer et de mettre fin à la crise", selon le représentant de la SDJ.

"On considère que notre avertissement a été entendu", mais "ce n'est pas un blanc-seing que l'on donne à la direction, qui doit prendre ses responsabilités", a-t-il poursuivi. La SDJ souhaite élaborer une feuille de route pour le prochain directeur de l'information, où seront spécifiés plusieurs points comme l'attitude à avoir vis-à-vis de l'extérieur, les engagements au sein de la rédaction, etc.