France Télévisions : Michel Field n'a "pas l'intention de démissionner"

  • A
  • A
France Télévisions : Michel Field n'a "pas l'intention de démissionner"
Michel Field a été nommé directeur de l'information de France Télévisions en décembre 2015.@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Visé par une motion de défiance, le directeur de l'information de France Télévisions n'a pas l'intention de quitter son poste. 

Michel Field, le directeur de l'information de France Télévisions visé par une motion de défiance soumise mardi au vote des journalistes, assure qu'il n'a "pas l'intention de démissionner". Le journaliste a tout de même reconnu des erreurs, dans un entretien samedi au Parisien. Ces propos ne changent rien à la tenue du scrutin, selon les Sociétés des journalistes (SDJ) des trois rédactions concernées, qui dénoncent notamment "beaucoup de maladresses accumulées".

"J'entends le malaise et les critiques." Quand il y a une motion de défiance, c'est un singulier rappel à l'ordre", reconnaît Michel Field dans cet entretien. "On écoute ce que cela veut dire et on y répond. Je n'ai pas l'intention de démissionner", dit-il. "Quel que soit le résultat du vote, j'entends le malaise et les critiques", assure le directeur de l'information qui a rencontré vendredi les chefs de service des éditions de France 2, France 3 et France TV Info. 

Nommé en décembre, Michel Field admet qu'il "a eu tort d'adopter une attitude désinvolte sur le plateau de Canal + le 10 avril (Il y commente notamment le mouvement de grève du jeudi précédent en lançant: "Comme disait Jacques Chirac, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre"). "Je suis directeur de l'information du service public, ma parole a un poids", reconnaît-il. Enfin, le directeur de l'information annonce "renoncer" au projet de confier à un producteur extérieur l'une des émissions politiques de la rentrée .