France Télévisions : les mesures d'Ernotte pour faire des économies

  • A
  • A
France Télévisions : les mesures d'Ernotte pour faire des économies
Delphine Ernotte doit dégager 75 millions d'euros d'économies l'an prochain.@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Le Journal du dimanche dévoile les mesures que la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, s'apprête à annoncer. Parmi celles ci : des suppressions de postes, des réduction de frais de reportage mais aussi une réduction du budget des sports.

Le vaste plan d'économies à France Télévisions se précise.Le Journal Du Dimanche publie le détail des coupes que s'apprête à proposer la présidente des chaînes du service public en conseil d'administration, le 21 décembre prochain. Delphine Ernotte doit dégager 75 millions d'euros d'économies au total dans le cadre de la baisse des crédits du groupe public.

L'un des postes les plus importants de réduction de coût sera celui de la masse salariale : Delphine Ernotte prévoit la suppression de 180 postes dans le groupe en 2018, souligne le JDD. Ce qui devrait générer une économie de 20 millions d'euros.

L'information (un peu) épargnée. Après une levée de bouclier ces dernières semaines, l'information devrait être relativement épargnée par les coupes. Les magazines Envoyé Spécial et Complément d'Enquête seront diffusés à la même place dans la grille de France 2, le jeudi soir, en première et en deuxième partie de soirée. Côté effectifs, il y aura bien une baisse, mais la réduction de poste sera moins drastique que ce qui était prévu au départ : 30 postes en moins contre 66 envisagés au départ, dont trois sur les deux magazines de France 2. Pour autant, Delphine Ernotte prévoit de réduire les frais de reportage ainsi que le nombre de pigistes, explique le JDD. Des coupes budgétaires sont également envisagées dans les rendez-vous d'info du week-end, le 13h15 le samedi et le 19h le dimanche, pour un total de 5 millions d'euros d'économies.

La diffusion d'événements sportifs réduite. Le sport pourrait également faire les frais de ce plan d'économie. Selon le JDD, le groupe n'exclut pas de renoncer à diffuser les JO 2024. Il prévoit en tout cas de réduire son budget de 7% à 8% et de tirer un trait sur certaines exclusivités comme des matches de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue en football.

Par ailleurs, la présidente de France Télévisions devrait renégocier des contrats techniques avec de nombreux prestataires et pourrait céder deux immeubles qui hébergent notamment la régie publicitaire.