France Ô va-t-elle retrouver le goût de l'outre-mer ?

  • A
  • A
France Ô va-t-elle retrouver le goût de l'outre-mer ?
Le siège de France Télévisions.@ PHOTOTELE
Partagez sur :

C'est le combat que mènent des élus ultramarins, qui ne se satisfont pas d'une identité "métissée".

Une fronde couve chez les élus d'outre-mer et le gouvernement essaie de l'adoucir. Le ministre des relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a en effet tenté mardi à l'Assemblée nationale de convaincre de la volonté de l'exécutif de renforcer "l'identité ultramarine" de la chaîne publique France Ô, ce dont les élus locaux doutent encore.

02/10/2013 France Ô logo

France Ô, c'est quoi ? Issue en 2005 de RFO Sat, chaîne dédiée aux outre-mer, France Ô est en transition depuis juin 2010, lorsqu'elle a obtenu un canal sur la TNT gratuite nationale. Une évolution avait alors été entamée afin d'en faire "la chaîne des cultures métissées", ainsi que la présente le site de France Télévisions. Dans une interview au Monde fin août, le numéro deux du groupe, Bruno Patino, estimait que France Ô devait "réaffirmer sa place de chaîne de l'ouverture et du métissage des cultures", sans même mentionner les outre-mer.

Inquiétude des élus locaux. Une évolution qui n'est pas du goût des élus ultramarins. Début septembre, le sénateur guyanais Georges Patient (apparenté PS) avait écrit à François Hollande pour lui rappeler son engagement "de redonner à France Ô sa vocation de chaîne de télévision dédiée aux outre-mer". "Or, la grille de rentrée de France Ô présentée récemment ne montre aucune inflexion dans ce sens", déplorait-il. Mardi, c'est la députée de Saint-Pierre-et-Miquelon Annick Girardin, du groupe des radicaux de gauche, qui a interpellé à son tour le gouvernement, à l'Assemblée, s'inquiétant de "l'insuffisance des moyens prévus en matière de représentation des outre-mer dans le contrat d'objectifs et de moyens liant l'Etat et France Télévisions".

18% de programmes ultramarins. Un avenant à ce contrat, qui sert de feuille de route aux chaînes publiques, doit être conclu avant la fin de l'année entre l'Etat et France Télévisions. Ce document "prévoit que le volume de programmes ultramarins progresse de plus de 7% entre 2013 et 2015 pour atteindre en 2015 105 heures en moyenne mensuelle, soit près de 18,5% de la grille" de France Ô, a promis le ministre Alain Vidalies. "L'information relative aux outre-mer est portée par quatre rendez-vous quotidiens" et "le volume de diffusion de documentaires consacrés aux outre-mer augmente également de manière importante", a-t-il certifié.

02/10/2013 Victorin Lurel MaxPPP

© MAXPPP


Entre les mains de l'Elysée. Cet argumentaire va-t-il calmer les inquiétudes ? Rien n'est moins sûr. D'autant qu'à quelques mois des élections municipales, la polémique devient de plus en plus politique. Selon L'Express de mercredi, le ministre des Outre-Mer, Victorin Lurel, a demandé à François Hollande d'intervenir pour que France Ô devienne "une chaîne exclusivement ultramarine". Le dossier serait donc remonté à l'Elysée. Beaucoup de bruit pour une télévision dont l'audience, qui ne fait pas l'objet d'une mesure régulière, serait confidentielle.