France 4 va-t-elle (enfin) trouver sa voie ?

  • A
  • A
France 4 va-t-elle (enfin) trouver sa voie ?
France 4 va progressivement modifier sa grille des programmes (photo d'illustration : une régie de France Télévisions).@ MAXPPP
Partagez sur :

UN PARCOURS MOUVEMENTE - A partir de la semaine prochaine, France 4 deviendra une chaîne jeunesse en journée. De quoi clarifier sa ligne éditoriale ?

Sur France 4, le changement, c'est maintenant. Ou presque… Neuf ans jour pour jour après son lancement, la chaîne publique met en place lundi prochain une nouvelle grille de programmes. Celle qui était à l'origine destinée à attirer les jeunes adultes sur le service public, sans jamais vraiment trouver son public, devient désormais une chaîne pour enfants. Enfin, en journée seulement. Parce qu'en soirée, quand les petits seront couchés, ce sont les ados et ces fameux jeunes adultes que France 4 tentera d'attirer, à grand renfort de séries et de films. Les enfants la journée, les jeunes le soir : un positionnement avec lequel France Télévisions espère redorer le blason d'une chaîne au parcours mouvementé.

>> A quoi ressemblera la nouvelle France 4 ? Les explications de Frédéric Olivennes, directeur de la communication de France Télévisions, invité du Grand Direct des médias mercredi :

Place à l'animation en journée. Mais attention : le changement sera "graduel", prévient-on depuis plusieurs mois chez France Télévisions. La grille des programmes de France 4 sera véritablement étoffée à partir de septembre, avec des programmes innovants et connectés. En attendant, c'est surtout une impression de déjà vu qui attend le téléspectateur. France Télévisions est allé piocher dans ses stocks de programmes jeunesse pour alimenter sa grille. Les Tortues Ninja, Oggy et les cafards, Les Dalton et autres Marsupilami squatteront l'antenne tout au long de la journée. Les bambins auront aussi le droit à des rediffusions du bon vieux C'est pas sorcier, ressorti du grenier de France 3.

Vers 18h30, une fois terminés les exploits de fin d'après-midi d'Angelo la débrouille et des Lapins crétins, France 4 se tournera vers la tranche d'âge supérieure. Mais là aussi, la nouveauté n'est pas pour tout de suite : on continuera à voir Un gars, une fille, pourtant multidiffusé depuis dix ans sur un bon paquet de chaînes, tandis que Doctor Who garde sa place en access. En prime time, pas de changement notable non plus pour l'instant. Les soirées de France 4 poursuivront leur alternance de films, séries, sport et spectacles, sans oublier le magazine de consommation On n'est plus des pigeons ! (photo), désormais programmé chaque mardi soir.

25/02/2014 On n'est plus des pigeons France 4 FTV 930x620

© FTV


Une identité brouillée. Cette amorce de changement va-t-elle enfin clarifier l'identité de France 4 ? Ce qui est sûr, c'est que neuf après sa création, la chaîne donne toujours l'impression de se chercher. Lors de son lancement sur la TNT gratuite, en mars 2005, France 4 a fait le pari ambitieux d'attirer un public plus jeune que celui des chaînes historiques du service public. Pour cibler les 15-35 ans, elle mise alors essentiellement sur les spectacles, les séries et le sport. La greffe ne prend que lentement. En 2009, France 4 atteint 1% de part d'audience, mais elle est déjà distancée par TMC, W9 et NRJ12.

>> LIRE AUSSI : A quoi sert France 4 ?

France Télévisions se refuse à accoler une thématique précise à sa dernière née, s'accrochant à la cible des "jeunes adultes". Les ajustements à la marge se succèdent. Résultat : une identité brouillée, et une image de robinet à rediffusions qui commence à lui coller à la peau. Même si, en parallèle, la chaîne s'efforce aussi de proposer des programmes novateurs, bien que souvent éphémères. Comme Planète Rap, qui était la seule émission du PAF consacrée à ce genre musical, ou Questions de génération, ce magazine dans lequel des lycéens interrogeaient une personnalité politique.

7/03/2014 Cyril Hanouna D8 930x620

© D8


Une audience en baisse depuis 2012. A la rentrée 2011, France 4 tente un sursaut. Sa direction l'affirme désormais ouvertement : c'est "la chaîne des jeunes" de France Télévisions. Le problème, c'est que les jeunes en question sont pour la plupart partis regarder la concurrence, devenue très rude sur ce créneau entre les NRJ12, W9 et autres NT1. En mai 2012, Cyril Hanouna (photo) et son magazine Touche pas à mon poste, succès d'audience, déménagent sur la nouvelle D8, rachetée par Canal+. Un coup dont France 4 ne se relèvera jamais vraiment. En 2012, France 4 dépassait encore les 2% de parts de marché. Un chiffre tombé à 1,6% en ce début d'année 2014.

Un petit budget. A sa décharge, la chaîne ne peut pas compter sur de grands moyens. Avec un budget d'une quarantaine de millions d'euros par an, France 4 est clairement en dessous de ses concurrentes de la TNT. A titre de comparaison, D8 devrait compter sur 120 millions d'euros de budget l'année prochaine. De faibles moyens qui expliquent le nombre élevé de rediffusions : sur France 4 la proportion d'émissions inédites tourne autour des 10%, soit beaucoup moins que D8, W9 ou NT1. Autre élément peu favorable à la stabilité : la valse des dirigeants. En neuf ans d'existence, France 4 a connu pas moins de six directions.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

LA QUESTION - A quoi sert France 4 ?

REMPLACEMENT - La directrice des programmes de France 4 écartée

EXCLU E1 - La patronne de France 4 critique sa direction