FOG passe la main à la tête du Point

  • A
  • A
FOG passe la main à la tête du Point
Franz-Olivier Giesbert dirige "Le Point" depuis 2000.@ MAXPPP
Partagez sur :

PRESSE - Franz-Olivier Giesbert quitte cette semaine la direction du magazine, sur lequel il gardera cependant son influence.

Il l'avait promis. Lorsqu'il aurait atteint l'âge de 65 ans, Franz-Olivier Giesbert passerait la main à la tête du Point, l'hebdomadaire qu'il dirige depuis l'an 2000. Samedi prochain, celui qui entrera alors dans sa 66e année quittera donc ses fonctions de directeur de la publication, a-t-il confirmé lundi dans une interview à Télérama. "C’est dur, il faut prendre sur soi, mais je n’ai plus l’âge d’avoir des fonctions exécutives", reconnaît "FOG", qui laissera sa place à Etienne Gernelle, actuel directeur de la rédaction.

La retraite ? Pas vraiment… Pour autant, Franz-Olivier Giesbert ne quittera Le Point du jour au lendemain, loin de là. "Je deviens conseiller du journal", explique-t-il. "Je continuerai d’écrire des éditos et des articles, je donnerai un coup de main sur la Une. Mais je n’irai plus systématiquement aux réunions."

5/07/2012 couverture Le Point Hollande DR

© DR

Quel bilan ? FOG peut se targuer d'avoir tiré vers le haut les chiffres de vente du Point. Alors qu'il diffusait 300.000 exemplaires par semaine en 2000, le magazine dépasse désormais les 400.000. Pour attirer les lecteurs, le directeur du Point n'a pas hésité à recourir aux couvertures chocs, sur Sarkozy, Hollande ou encore l'islam, mais aussi à des sujets "marronniers" comme les francs-maçons ou "les plantes qui guérissent". Toutefois, Le Point n'est pas épargné par la crise qui touche l'ensemble de la presse. Ainsi, sa diffusion est orientée à la baisse ces dernières années, comme le montrent les chiffres de l'OJD, l'organisme qui contrôle les résultats de vente.

Un journaliste haut en couleur. Sorti en 1971 du Centre des formations des journalistes, Franz-Olivier Giesbert est devenu une figure du métier. Avant de prendre les commandes du Point, il avait dirigé les rédactions du Nouvel Observateur et du Figaro. Écrivain, FOG est l'auteur d'une vingtaine de romans et essais. Il a notamment signé des biographies de François Mitterrand, un président dont il était particulièrement proche, et Jacques Chirac.

14/01/2014 FOG Giesbert Les grandes questions FTV 930x620

© FTV

L'homme est aussi connu pour ses nombreuses apparitions à la télévision. FOG a animé successivement plusieurs émissions sur le service public, mais intervient aussi régulièrement pour commenter l'actualité politique. On se souvient notamment de son commentaire très franc de la campagne présidentielle dans l'émission Des paroles et des actes en avril 2012, lorsque le directeur du Point avait estimé "qu'on aurait pu nous épargner" certains candidats. "C'est les Bronzés font de l'économie", avait-il lancé :

Qui pour lui succéder ? Mais s'il aime squatter le petit écran, Franz-Olivier Giesbert assure être "vraiment un type de l'écrit". "J'adore le papier. Je ne comprends plus rien aux réunions sur le numérique", avoue-t-il dans Télérama. "Je ne suis plus l’homme de la situation. Être à la tête d’un journal, ça vous dévore". Pour FOG, "il est  temps de passer la main à une nouvelle génération, incarnée au Point par Etienne Gernelle", 37 ans. Directeur de la rédaction depuis 2010, celui-ci devrait succéder à Giesbert au poste de directeur de la publication. Alors qu'il était également donné partant, le PDG du titre, Cyrille Duval, 67 ans, conservera lui aussi ses fonctions "au moins jusqu'à la fin de l'année", indique l'hebdomadaire à Europe1.fr. Le rajeunissement est en marche… doucement.