Fin de "Fais pas ci, fais pas ça" : "On ne voulait pas faire la saison de trop"

  • A
  • A
Partagez sur :

Les acteurs Isabelle Gélinas, Guillaume de Tonquédec et Yannis Lespert étaient dans "Le grand direct des médias" mercredi pour évoquer la neuvième et dernière saison de la série de France 2.

INTERVIEW

Les Bouley et les Lepic, c'est fini ! Enfin, presque. Mercredi soir, France 2 entame la diffusion de la neuvième et dernière saison de Fais pas ci, fais pas ça. Isabelle Gélinas, Guillaume de Tonquédec et Yannis Lespert étaient dans Le grand direct des médias pour évoquer la fin de la série.

La peur de l'épisode de trop. "En attaquant la neuvième saison, on savait que c'était la dernière", confie Isabelle Gélinas, qui joue Valérie Bouley dans le programme. C'est en effet en amont qu'a été décidé que les six épisodes de cette saison 9 seraient les derniers. "C'était une idée partagée par tous de ne pas faire la saison de trop", assure l'actrice. Pour autant, c'est avec regret que d'autres acteurs voient la série s'arrêter. "Moi je ne voulais pas du tout arrêter", explique Guillaume de Tonquédec. Le comédien reconnaît tout de même que "le sujet se tarissait de lui-même". De son côté, Yannis Lespert aurait souhaité que Fais pas ci, fais pas ça dure au moins une saison de plus, "pour arriver à 10", indique-t-il.

Des bonds dans le temps au niveau du scénario. En ayant conscience que la saison 9 serait l’ultime, les producteurs et réalisateurs ont pu se faire plaisir pour les derniers épisodes. "Dans cette saison, on fait des sauts dans le temps", décrit Isabelle Gélinas. Les téléspectateurs de France 2 pourront donc regarder à partir de mercredi des épisodes qui se déroulent en 2022 ou encore en 2026. Et forcément, au moment de réaliser le dernier plan, l'émotion était là. "On a beaucoup pleuré, on s'est embrassé", raconte l'actrice, "et puis après la fête", poursuit Yannis Lespert.

"On doit beaucoup aux personnages". Pour les acteurs, il faut dire que c'est une aventure de près de dix ans qui se clôture. Fais pas ci, fais pas ça a servi aux comédiens, notamment pour booster leur carrière. "On doit beaucoup aux personnages", affirme Guillaume de Tonquédec. "Je sais que les financiers du film Le prénom étaient intéressés par le fait que je sois dans une série populaire, de qualité et à succès", cite-t-il en exemple.