Éviction de Pujadas : deux motions de défiance soumises au vote de la rédaction de France 2 mardi

  • A
  • A
Éviction de Pujadas : deux motions de défiance soumises au vote de la rédaction de France 2 mardi
David Pujadas ne sera plus le présentateur du JT de France 2 à la rentrée. @ AFP
Partagez sur :

Deux motions de défiance seront soumises au vote de la rédaction de France 2, mardi, après l'annonce de l'éviction de David Pujadas du 20 Heures de la chaîne, mercredi.

La réaction des journalistes de France 2 n'a pas traîné après l'annonce du départ de David Pujadas du 20 Heures de France 2, mercredi. Deux motions de défiance, l'une contre le directeur de l'information Michel Field et l'autre contre la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte, seront soumises au vote de la rédaction, mardi, a indiqué jeudi la SDJ de la chaîne à l'issue d'une assemblée générale.

Très large vote pour la rédaction de ces motions. La Société des journalistes (SDJ) de France 2 avait convoqué cette assemblée générale afin d' "envisager les réponses à apporter à une déstabilisation inédite de l'ensemble de la rédaction". Les journalistes présents à l'AG ont voté très largement en faveur de la rédaction de deux motions distinctes, dont la formulation exacte est en cours, et qui seront votées à bulletin secret "probablement mardi", selon la SDJ.

Field déjà visé en avril 2016. Les journalistes se sont notamment inquiétés du calendrier choisi par la direction de France Télévisions pour cette annonce, dix jours après l'élection d'Emmanuel Macron et le jour de l'annonce du nouveau gouvernement. Les méthodes de communication du directeur de l'information Michel Field, qui a critiqué les JT de 20 Heures la chaîne dans une tribune publiée sur Libération, ont également été pointées du doigt par la rédaction. Michel Field a déjà fait l'objet d'une motion de défiance en avril 2016.

Lapix à la rentrée. La patronne de France Télévisions a annoncé mercredi qu'Anne-Sophie Lapix présenterait le JT de 20H à la rentrée. Delphine Ernotte souhaite toutefois que David Pujadas reste aux manettes de "L'Émission politique".