Eurovision 2016 : "nous aurons le podium", assure Marianne James

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le rideau de l'Eurovision se lèvera samedi à 21h sur France 2. A quelques heures de l'ouverture de la compétition, premier bilan depuis Stockholm au micro d'Europe 1.

INTERVIEW

Ils agitent déjà des drapeaux tricolores, prêts à en découdre pour la grande finale de l'Eurovision qui sera diffusée sur France 2 à partir de 21h, samedi. La team France (Stéphane Bern et Marianne James, les présentateurs de l'Eurovision, Nathalie André, directrice divertissements de France 2 et surtout Amir, le candidat tricolore), était en direct depuis Stockholm au micro de Jean-Marc Morandini. Chacun a livré ses impressions à quelques heures du verdict final.

Amir : "Je voudrais rendre mon pays fier". La chanson d'Amir J'ai cherché s'est hissée à la première place du vote de l'Organisation générale des amateurs de l'Eurovision (OGAE). Le clip officiel a quant à lui été visionné plus de six millions de fois sur Youtube. La candidat français aurait-il alors une vraie chance de l'emporter ? L'équipe vise au moins une entrée dans le top 5. "Moi je suis venu ici pour profiter de l'expérience, confie le chanteur, qui s'élancera à la 11e position. Il y a eu une petite phase d’intégration qui n'était pas évidente", dit-il en parlant de son arrivée dans la salle où se jouera la compétition. Désormais les repères sont pris. "Je n'ai qu'une hâte, arriver à mes trois minutes de show demain soir et je voudrais rendre mon pays fier."

Nathalie André défend le "chant avant la scénographie". Seul bémol mis en avant par plusieurs médias d'après Jean-Marc Morandini, une mise en scène jugée un peu simpliste voire pauvre. "C'est un parti pris. On a voulu faire quelque chose du plus sobre, de moins extravagant que les autres. La chanson est assez forte." Nathalie André renforce la défense de son poulain : "L'Eurovision est un concours de chant et depuis peu, on ne parle que de scénographie. Je vous avoue que si l'année prochaine, il faut venir avec des plumes, des tutus, des boas, on fera un truc mais c'est incroyable que l'on transforme tout."

Marianne James garantit "le podium". Les critiques de forme n'empêchent pas Marianne James de fredonner un "Nous aurons le podium". Un résultat plus qu'attendu puisque la France a été privée des trois premières marches depuis 1991 et n'a pas remporté le concours depuis 1977. Parmi les candidats dont il faudra se méfier : "la Russie et l'Australie, tranche la diva. Le niveau est excellent. Il y a eu dix prestations hier exceptionnelles vocalement. Mais il y a du lourd aussi avec Amir", rassure-t-elle.

Stéphane Bern remercie les fans. "Les fans français sont d'ailleurs venus en nombre et la presse internationale s’intéresse à Amir" souligne Stéphane Bern, coprésentateur, qui souhaite arrêter le dénigrement perpétuel. "L'Eurovision est une façon de présenter l'Europe de manière festive, chaleureuse, sympathique. On ne fait pas autant de scandales quand c'est l'Euro de foot".