Et soudain, LCI et BFM TV suivent Édouard Philippe, le favori pour Matignon... jusqu'à l'Assemblée

  • A
  • A
Et soudain, LCI et BFM TV suivent Édouard Philippe, le favori pour Matignon... jusqu'à l'Assemblée
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Sans indication sur le nom du futur Premier ministre lundi matin, les deux chaînes d'information en continu ont suivi le principal favori de son domicile... jusqu'à l'Assemblée Nationale.

Un suspense qui n'en finissait plus. Attendu dans la matinée de lundi, le nom du Premier ministre se faisait toujours attendre à la mi-journée. Des noms de favoris pour Matignon circulaient avec insistance depuis plusieurs jours et parmi eux, celui d'Edouard Philippe, maire du Havre et député Les Républicains. Alors depuis lundi matin, des motos accompagnées de caméramans stationnaient devant le domicile de l'intéressé dans l'attente d'un signe, sachant que du côté de l'Elysée, rien ne filtre sur l'heure de la passation de pouvoir à Matignon.

Rires sur Twitter. C'est dans ce contexte de forte attente qu'une scène n'a pas manqué de faire réagir les internautes. En effet, peu après midi, Edouard Philippe a quitté son domicile en taxi. Il n'en fallait pas plus pour que les chaînes d'information en continu comme BFM TV ou encore LCI s'activent. Immédiatement, les motos et leurs caméramans ont pris en chasse l'intéressé à travers les rues de Paris, pour savoir s'il se dirigeait, ou non, vers Matignon. "Nous suivons évidemment ce taxi pour savoir où il se rend", ont indiqué les journalistes de BFM TV, pour tenter de commenter, comme ils le pouvaient, ces images.

Si en pleine campagne présidentielle, la scène n'a rien d'extraordinaire, notamment le soir de l'élection d'un nouveau président, celle-ci est d'autant plus insolite qu'au moment de suivre Edouard Philippe, les différentes chaînes ne savaient toujours pas si le député serait l'heureux élu. Finalement, à la fin de cette poursuite dans les rues de Paris, Edouard Philippe s'est rendu... à l'Assemblée Nationale.









Peu avant 15 heures, l'Élysée a finalement mis fin au suspense en annonçant la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier ministre. Les chaînes d'information avaient donc vu juste, mais elles avaient peut-être commencé à suivre le député LR un peu trop tôt...