Eric Besson gaffe sur Twitter

  • A
  • A
Eric Besson gaffe sur Twitter
Eric Besson a écrit un message qui, visiblement, n'était pas destiné à être public.@ Reuters
Partagez sur :

Le ministre a écrit un message qui, visiblement, n'était pas destiné à être public.

"Quand je rentre je me couche. Trop fatigué. Avec toi ?" Voilà un petit mot doux innocent que n'importe quel internaute pourrait envoyer mais qui prend une toute autre dimension quand il est envoyé sur Twitter par un ministre. En l'occurrence, celui de l'Économie numérique, Eric Besson, un grand habitué du réseau social. Internet s'est aussitôt emparé de l'histoire et s'est empressé de railler le ministre, qui n'a pas hésité à répondre.

Un "DM Fail" qui fait le buzz

Selon toute vraisemblance, ce message n'aurait jamais dû apparaître sur le fil public du ministre, suivi par plus de 13.500 personnes. Mais Eric Besson qui voulait envoyer un DM (un message privé, ndlr) s'est visiblement emmêlé les pinceaux. C'est ce que les twittos appellent un "DM Fail". Le ministre a très rapidement effacé le message mais le mal était fait et le twitt a fait le tour du web.

Les facétieux utilisateurs de Twitter ont alors soulevé une question : à qui était destiné ce message ? "Au-delà du DM fail, notons que Madame Besson ne semble pas être sur Twitter. Si ?", écrit ainsi jmnl. "Parmi les following d'@eric_besson, NADINE MORANO. OH OH", note pour sa part krstv.

D'autres ont tourné en dérision le message : "Quand je rentre, je me fais un bolino. trop épuisé, avec toi ?", écrit Francis Frog. "Quand je rentre je me douche. Trop sale. Et toi ?", se moque Karim_Boukercha.

"LOL et excuses"

Eric Besson s'est empressé d'expliquer sa bourde. "LOL et excuses. Ça m'apprendra à manipuler la liste des brouillons et à appuyer par erreur sur la touche envoi. Je ne me couche pas...", a-t-il écrit quelques minutes plus tard. Des explications qui ne semblent pas convaincre les internautes. "DSK déclare 'Moi aussi, je manipulais la liste de mes brouillons quand Nafissatou Diallo est entrée.'", raille l'avocat bloggeur Maitre Eolas.

Le ministre, quelque peu agacé par ces moqueries, a fini par couper court en écrivant : "Bon allez je vous laisse à vos délires. J'ai une audition à l Assemblée Nationale à préparer".

Des précédents

Eric Besson n'est pas le premier à cliquer un peu trop vite sur Twitter. Il y a quelques mois, le président du conseil général de l'Ardèche, Pascal Terrasse, avait connu la même mésaventure. Dans un message adressé à son collègue Olivier Dussopt, il qualifiait une journaliste de "grosse salope". Le twitt aurait dû être privé mais après une mauvaise manipulation, il s'est retrouvé sur le fil de l'élu... Le message a rapidement été effacé.

Aux Etats-Unis, un sénateur démocrate avait été contraint de démissionner en juin dernier après avoir envoyé par erreur des photos de lui torse nu ou en slip. Anthony Weiner avait d'abord prétendu que son compte Twitter avait été piraté, avant d'avouer sa faute et de démissionner.

Eric Besson n'aura sans doute pas à aller jusque-là. Ce buzz involontaire lui a en tout cas fait gagner plusieurs dizaines de followers.