"Envoyé spécial" sur Bygmalion : Elise Lucet a obtenu gain de cause

  • A
  • A
"Envoyé spécial" sur Bygmalion : Elise Lucet a obtenu gain de cause
Elise Lucet a eu gain de cause, l'émission Envoyé spécial sur l'affaire Bygmalion sera diffusée le 29 septembre@ AFP
Partagez sur :

Les tensions au sein de France Télévisions autour de l'émission "Envoyé spécial" sur l'affaire Bygmalion semblent être retombées.

L'affaire avait fait grand bruit dans les médias. L'émission d'investigation de France 2, Envoyé spécial présentée par Élise Lucet, sur l'affaire Bygmalion a failli ne jamais être diffusée. France Télévisions était soupçonnée d'avoir cédé aux pressions de Nicolas Sarkozy. Mais la présentatrice affirme au Parisien vendredi que "la crise est finie".

La pomme de discorde ? Un témoignage inédit. L'émission a préparé une interview inédite de Franck Attal, un spécialiste de l'événementiel en charge de l'organisation des meetings de campagne du candidat Sarkozy. C'est à lui que "les responsables de l'UMP ont demandé de mettre en place une double comptabilité. Avec son analyse clinique et factuelle, il apporte un regard totalement nouveau", affirme Élise Lucet au Parisien. Un témoignage clé qui pourrait apporter un nouvel éclairage sur cette affaire.

La crise est finie et nous en sortons par le haut.
Élise Lucet au Parisien

Mais le calendrier politique semble avoir d'abord pesé sur la date de diffusion du reportage. Le directeur de l'information de France Télévisons, Michel Field, avait d'abord décidé de diffuser "un long sujet avec des extraits de l’interview de Franck Attal" le 8 septembre soit avant que ne commence la primaire de la droite (du 21 septembre au 27 novembre). Une date précoce qui n'aurait pas permis aux journalistes d'Envoyé spécial de finaliser leur enquête. Cette émission sera finalement diffusée, comme prévu au départ, le 29 septembre pour l'ouverture de la saison.

Une indépendance nécessaire. Après ce qui semble être un bras de fer entre Michel Field et l'équipe de journalistes, "nous sommes parvenus à un accord qui convient à tout le monde", affirme la présentatrice d'Envoyé spécial. "On s'est engueulés avec Michel Field. Il y a eu des incompréhensions. [...] le calendrier politique a pris plus d'importance." Mais la crise est désormais passée. "Nous défendons tous l'indépendance du service public", rappelle-t-elle encore. C'est pour cette raison qu'elle a insisté pour que le document soit diffusé le 29 septembre, la veille d'une décision déterminante dans l'enquête.

Nous défendons tous l'indépendance du service public.
Élise Lucet au Parisien

Le juge qui traite l'affaire Bygmalion doit en effet se prononcer sur le renvoi devant le tribunal correctionnel de l'ancien chef de l'État Nicolas Sarkozy et des treize autres mis en examen, avant le 30 septembre. Cet Envoyé spécial permettrait donc de montrer "la force de France Télévisions en termes de révélations". "Il faut qu'il y ait de l'enquête et du débat sur nos chaînes", maintien la spécialiste de l'investigation. France 2 commencera donc sa nouvelle saison 2016-2017 sous le signe de l'enquête et de l'indépendance.