"J'y allais la boule au ventre" : Enora Malagré explique son départ de TPMP

  • A
  • A
"J'y allais la boule au ventre" : Enora Malagré explique son départ de TPMP
"J'étais persuadée de pouvoir me rendre compte que si je participais à quelque chose de mal, je m'en apercevrais, et pourtant...", a confié Enora Malagré.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Enora Malagré a été chroniqueuse dans l'émission Touche pas à mon poste pendant sept ans. Les derniers temps, elle a confié y être allée "la boule au ventre". 

Enora Malagré, chroniqueuse dans l'émission Touche pas à mon poste pendant sept ans, est revenue dans une interview publiée mercredi sur Téléobs sur les raisons pour lesquelles elle a quitté l'émission. Un départ qu'elle avait annoncé le 30 mai dernier via une vidéo publiée sur Twitter. 

"J'étais que dalle avant". "Les deux dernières années, l'ambiance a changé", a-t-elle confié. "Les six derniers mois, il [Cyril Hanouna, ndlr] est devenu plus dur. Les derniers temps, j'y allais la boule au ventre". Enora Malagré a toutefois relativisé : "Je suis aussi consciente que sans lui j'étais que dalle avant". 

"On n'a pas réalisé". L'ex-chroniqueuse a aussi évoqué les dérapages de l'émission : "On n'a pas réalisé (...) j'étais persuadée de pouvoir me rendre compte que si je participais à quelque chose de mal, je m'en apercevrais, et pourtant...", a-t-elle confié à propos des dérapages et notamment celui du canular jugé homophobe où elle a reconnu avoir "ri au début". Lorsqu'elle a voulu "reparler de cet incident", elle déclare avoir été "décommandée", puis n'avoir plus été "réinvitée". "Eux voulaient passer à autre chose, je comprends. Mais moi ça me tenait à cœur d'en parler", regrette-t-elle. 

Inviter des minorités. Enora Malagré a toutefois relativisé, en guise de conclusion, en rappelant que TPMP a aussi invité des personnes et minorités - femmes voilées, personnes handicapées, etc - "qui ailleurs à la télévision sont totalement invisibles".