Dropped : les familles des victimes se sentent mises à l’écart

  • A
  • A
Dropped : les familles des victimes se sentent mises à l’écart
@ Capture YouTube
Partagez sur :

La mère de la nageuse Camille Muffat, décédée avec sept autres Français, en mars dernier lors du tournage de l’émission Dropped en Argentine, reproche à la production d’écarter les familles. 

Cela fait quatre mois qu’elle attend. Quatre mois que la mère de Camille Muffat, nageuse médaillée olympique décédée dans l’accident sur le tournage de Dropped, espère pouvoir visionner les rushs de l’émission de téléréalité, comme elle en témoigne auprès de BFMTV.

Jeudi pourtant, la société de production de l’émission télévisée ALP (Adventure Line Productions) a organisé une séance pour visionner les images tournées avant la terrible collision entre deux hélicoptères et dans laquelle dix personnes ont trouvé la mort. Parmi elles, huit Français dont trois grands sportifs : la navigatrice Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine. Mais les proches des victimes n’ont pas été conviés à la projection.

Une invitation sélective ? Les rescapés, ainsi que les membres de l’équipe de tournage, eux, ont reçu cette invitation : "L’envie de se revoir est grande nous vous proposons de nous retrouver, pour le plaisir et aussi pour visionner ensemble des images", écrit Julien Magne, le directeur des programmes de la société. Jeannie Longo ou Philippe Candeloro, participants de Dropped et rescapés du crash, étaient ainsi présents à la projection.

"On n’a pas été invités, tout simplement. […] Ils parlaient du plaisir de se revoir et ils nous mettent de côté", déplore Laurence Muffat, peinée. Elle fait référence à l’invitation transmise par la production. "Je pense qu’ils ont peur et veulent passer à autre chose, mais nous on est là, on existe toujours", analyse-t-elle avant d’ajouter : "Ces souvenirs-là, j’aurais aimé pouvoir les partager avec eux ". 


"Dropped": les familles des victimes se sentent...par BFMTV

Ces images, tout ce qu’il lui reste. "Ils savent tous que ces images, je les voulais. C’est ce qu’il reste de ma fille vivante", regrette la mère de la nageuse, même si elle sait que "ce sera difficile de voir ces images". "Maintenant je l’ai ici avec moi, mais en tant que ‘belle expérience’ comme elle me le disait, ‘quelque chose d’extraordinaire’, j’aurais aimé pouvoir le partager aussi", poursuit-elle.

La mère de la médaillée olympique explique avoir fait la demande "dès le début dès l’accident, à Louis Bodin (le présentateur de l’émission télévisée ; ndlr), à la direction d’ALP et de TF1". "On est mis à part et ce n’est pas très cool de nous écarter comme cela", conclut-elle, la voix pleine de tristesse.

Le père d’Alexis Vastine, pas au courant. Quant au père du boxeur Alexis Vastine, également décédé dans l’accident, ignorait qu'une projection avait été organisée : "C’est vous qui me l’apprenez", déclare-t-il dépité à BFMTV, "choqué de voir qu’ils font des réunions". Il assure que la société de production n’a "jamais repris de contact avec nous pour savoir si ça allait bien, jamais jamais". La société de production a fait savoir à la chaîne télévisée que des images sont en cours d’envoi pour les familles qui le souhaitent.