Dominique Besnehard : pour être agent, "il faut être audacieux et courageux"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, Dominique Besnehard revient sur sa carrière aux côtés d'Isabelle Morizet.

INTERVIEW

Il fut l'un des plus grands agents artistiques français, avant de raccrocher pour se consacrer à la production. Dominique Besnehard était dans Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, sur Europe 1, samedi. Avec Isabelle Morizet, il revient sur sa carrière, traversée d'activités diverses.

La passion des acteurs dans le sang. Dominique Besnehard a eu très vite une affection pour les comédiens, dès son enfance. "J'ai des souvenirs à Houlgate, l'hiver, très triste. Je me réfugiais devant le petit écran", se souvient-il. "Et à l'époque, la TV, c'était la variété et les feuilletons. (...) C'est peut-être là où j'ai commencé à aimer les acteurs", confie-t-il. Une adolescence plutôt solitaire et mélancolique, où le petit Dominique se met à rêver lorsqu'il est devant la télévision.

Deux chocs cinématographiques marqueront son adolescence. Tout d'abord, Le Cardinal (1963), d'Otto Preminger. "J'ai trouvé que c'était bien filmé, qu'il y avait quelque chose de très fort", détaille l'ancien agent artistique. Et puis il y aura aussi Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (1962), de Vincente Minnelli. "Ce sont deux films qui m'ont marqué et puis, en arrivant à Paris, j'ai rattrapé mon retard et c'est là que je me suis fait une vraie culture cinématographique".

L'homme le plus puissant de la place de Paris. D'abord passionné par le théâtre, c'est sa rencontre avec Jacques Doillon, en 1974, qui va bouleverser sa vie. Dominique Besnehard devient l'assistant du cinéaste français pendant dix ans et le réalisateur lui confie ses castings. Il côtoie ainsi des dizaines d'acteurs et c'est finalement en 1986 qu'il décide de se lancer dans le métier d'agent, en entrant dans l'agence Artmedia.

La suite ? Une carrière monumentale comme agent, avec des stars à n'en plus finir à sa charge : Marlène Jobert, Michel Blanc, Jean-Claude Brialy, Pierre Arditi, Sophie Marceau, Nathalie Baye ou encore Charlotte Gainsbourg. Le tout-Paris se presse aux portes de Dominique Besnehard. "Il ne faut pas avoir peur de montrer ses fragilités, il faut être audacieux, être courageux", indique-t-il lorsqu'on le questionne sur les qualités nécessaires d'un bon agent.

Parmi les acteurs à sa charge, Dominique Besnehard a notamment eu Isabelle Adjani, sur qui il ne tarit pas d'éloges. "C'est quelqu'un qui est d'une grande intelligence, mais qui a un rapport au cinéma un peu bizarre", souligne le producteur. "Des fois, elle ne tourne pas assez. Sa vie est presque plus cinématographique", affirme l'ancien agent.

Dix pour cent saison 3 : Besnehard veut Depardieu et Deneuve. Après avoir stoppé sa carrière d'agent, Dominique Besnehard s'est donc lancé dans la production, avec 10 pour cent, dont la deuxième saison est actuellement diffusée sur France 2, un succès critique et public. Au micro d'Europe 1, il se confie sur ses envies pour la troisième saison. "Mon rêve, c'est d'avoir Depardieu et Deneuve en même temps", confie-t-il. "Mais il faut qu'ils aient envie", précise Dominique Besnehard. Pour son cas personnel, Dominique Besnehard se voit bien faire un épisode dans un des prochains épisodes. "Une histoire avec Béatrice Dalle dans la troisième saison, ça serait pas mal..."