Diffusion des chaînes gratuites : Orange poursuit TF1 en justice

  • A
  • A
Diffusion des chaînes gratuites : Orange poursuit TF1 en justice
@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

TF1 a entamé depuis la fin 2016 un bras de fer avec les opérateurs pour qu'ils partagent les revenus issus de la diffusion par internet de ses chaînes.

Orange a engagé des poursuites judiciaires contre TF1, nouvel épisode d'un conflit sur la diffusion de ses chaînes gratuites, a indiqué mardi à l'AFP une source proche du dossier, confirmant des informations publiées par Les Echos. L'opérateur a assigné TF1 la semaine dernière devant le tribunal de commerce pour "abus de position dominante" dans la télévision et la publicité, selon le quotidien économique. TF1 a entamé depuis la fin 2016 un bras de fer avec les opérateurs pour qu'ils partagent les revenus issus de la diffusion par internet de ses chaînes qui étaient jusque-là fournies gratuitement par le groupe de télévision --TF1, TMC, NT1, HD1 et LCI-- , et a menacé de suspendre leur diffusion s'ils n'obtempéraient pas.

Négociations depuis des mois. TF1 a dans un premier temps envoyé des courriers aux opérateurs les sommant de suspendre la diffusion de ces chaînes en OTT, c'est-à-dire leur visionnage via internet sur les ordinateurs et les terminaux mobiles. Cet arrêt pourrait ensuite être étendu aux box. Alors que ces négociations durent depuis plusieurs mois, des opérateurs ont dit leurs réticences face à ce nouveau modèle économique souhaité par TF1, soulignant notamment que la chaîne privée bénéficiait gratuitement de fréquences de diffusion sur la TNT, au contraire des opérateurs télécoms.

TF1 veut une centaine de millions d'euros par an. Le patron d'Orange Stéphane Richard avait indiqué en avril être prêt à payer TF1 pour des services supplémentaires, comme la possibilité de recommencer un programme au début. Mais le groupe de télévision n'a fait aucune proposition concrète en ce sens, selon une source proche de l'opérateur. TF1 voudrait obtenir une centaine de millions d'euros par an pour la diffusion de ses chaînes par les opérateurs télécoms, selon des informations de presse. Orange s'est refusé à tout commentaire sur le sujet, tandis que le groupe TF1 n'a pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations.