Départ d'Yves Calvi de France 5 : "On ne peut pas dire qu'on a trouvé ça formidable"

  • A
  • A
Partagez sur :

Nathalie Darrigrand, directrice exécutive de France 5, évoque dans le Grand Direct des Médias le départ d'Yves Calvi, qui animait C dans l'air depuis 2001.

La semaine dernière, France 5 a réalisé sa meilleur part d'audience de l'année. Pourtant, avec le départ d'Yves Calvi, présentateur de C dans l'air depuis 2001, l'émission emblématique de France 5, la chaîne du service public pouvait avoir quelques craintes. Au micro d'Europe 1, Nathalie Darrigrand, directrice exécutive, revient sur la démission du journaliste parti pour LCI présenter une émission... similaire à celle qu'il présentait sur France 5.

"On a pris ça très au sérieux". "C dans l'air est une émission très importante pour France 5, c'est le pilier de la grille", explique Nathalie Darrigrand dans le Grand Direct des Médias. "On a pris l'annonce de son départ très au sérieux", raconte la directrice exécutive de la chaîne qui avoue qu'à France Télévisions, personne n'a "trouvé cette nouvelle formidable". "On a discuté avec lui [pour qu'il reste sur la chaîne, ndlr], mais sa décision était prise", se souvient Nathalie Darrigrand, louant toutefois l'enthousiasme et la "fraîcheur" apportés par Bruce Toussaint et Caroline Roux, les remplaçants de Calvi à la présentation de C dans l'air.

"C dans l'air porte la chaîne". "Cette émission, c'est le décryptage de l'actualité et ça, c'est la vocation même de la chaîne", précise Nathalie Darrigrand, n'hésitant pas à affirmer que C dans l'air"porte France 5". A un point tel que l'émission comble aussi les week-end : "C'était nos points faibles, donc quoi de plus normal que de programmer C dans l'air et C à vous, présenté par Anne-Elisabeth Lemoine, les week-end", explique la directrice de la chaîne affirmant que désormais, "France 5 existe le samedi après-midi" dans le paysage audiovisuel.

"L'art de dire des choses sérieuses, sans se prendre au sérieux". Si l'an dernier C à vous a plusieurs fois distancé Canal+, Nathalie Darrigrand rappelle que ce n'est "pas l'objectif". "Nous traitons de l'actualité différemment : France 5 est une chaîne qui sait dégraffer les contenus", détaille-t-elle. "On pratique l'art de dire les choses sérieuses sans se prendre au sérieux", sourit la directrice de la chaîne. Désormais, France 5 planche sur le prime time par le biais de documentaires et réfléchit à de nouvelles émissions :  "La marque de fabrique de France 5, c'est de laisser le temps aux émissions de s'installer".