Denisot : sa "Conversation secrète" avec Valls

  • A
  • A
Denisot : sa "Conversation secrète" avec Valls
@ Canal+
Partagez sur :

TELE - Mercredi soir, Canal+ proposera un nouveau numéro de Conversation secrète, l'émission de Michel Denisot. Manuel Valls sera son invité.

Semaine politique chargée sur Canal+. Dimanche, le Supplémentaccueillera François Hollande, à l'occasion du troisième anniversaire de son élection. Sur la même chaîne, mercredi soir, Manuel Valls répondra pendant une heure aux questions de Michel Denisot

Le Premier ministre participe à Conversation secrète, un programme où le journaliste et une personnalité échangent, à bonne distance des caméras, assis comme deux amis à la terrasse d'un café, marchant dans la rue ou parcourant des lieux qui ont marqué la vie de l'invité. 
Valls intime. Invité d'Europe 1 mercredi matin, Michel Denisot a dévoilé le contenu de l'émission qui sera proposé aux abonnés de Canal+. Le Premier ministre et lui sont revenus dans les endroits qui ont façonné le jeune Manuel Valls comme le quartier du Marais où il a grandi ou l'appartement où il a vécu avec ses parents. 



La mère du Premier ministre s'exprimera devant les caméras, au coeur d'un appartement où figure encore le chevalet de Xavier Valls, son père, mort en 2006. 

Six heures de tournage. L'émission de Canal+ a été tournée il y a une dizaine de jours, le 4 avril, pendant le week-end de Pâques. "Il n'a pas été compliqué de convaincre Manuel Valls : le monde politique avait déjà repéré l'émission après le numéro avec Alain Juppé", a expliqué Michel Denisot

Le journaliste a révélé qu'aucune limite n'a été fixée par Manuel Valls : "On parle de la vie privée, de la difficulté d'en avoir une, de la rumeur, qui existe aussi et à laquelle il ne faut pas répondre. Il ne cache rien, y compris sur la religion". "On parle de lui, c'est extrêmement personnel, parfois assez intime, on va découvrir quelqu'un qu'on ne connaissait pas", a dévoilé Michel Denisot.

En 2017, Valls soutiendra Hollande.Manuel Valls a-t-il la stature d'un Président ? "Il a l'étoffe d'un homme politique de premier plan", a concédé Michel Denisot, avant de poursuivre : "Il me dit qu'il mène sa carrière et sa vie étape par étape. Vu l'étape où il est, l'étape suivante…" Le journaliste, rapportant des propos du Premier ministre, a indiqué que celui-ci soutiendra bien François Hollande en 2017, "il a été très clair là-dessus". 

Denisot ne regrette pas le Grand Journal. Interrogé ensuite sur le Grand Journal, qu'il a présenté de 2004 à 2013, Michel Denisot a marché à tâtons au sujet de l'émission. "Je ne regrette pas [d'être parti], on n'arrête pas facilement ce qu'on a fait longtemps mais j'ai beaucoup aimé le faire. Il était temps d'arrêter", a-t-il expliqué. Il a refusé de s'exprimer sur le cas d'Antoine de Caunes : "On ne s'exprime pas sur ses successeurs, c'est une règle de base".

À LIRE AUSSI : 

Hollande à la (re)conquête des "jeunes urbains"

Jean Germain : Valls perd "un ami"