Denis Brogniart : "Mon père est parti à l'âge que j'ai aujourd'hui", 49 ans et demi

  • A
  • A
Partagez sur :

L'animateur a confié sur Europe 1 avoir perdu son père à la veille de ses 50 ans alors que lui était adolescent. Un événement qui l'a poussé à vivre à 100%.

INTERVIEW

Touche-à-tout, hyper sportif, animateur de jeux d'aventures dont le populaire Koh-Lanta, Denis Brogniart est l'exemple même de celui qui ne tient pas en place. À tel point que ses deux frères l'appellent "le saltimbanque", un surnom qu'a révélé l'animateur dimanche alors qu'il était invité dans l'émission Campus. Le journaliste est également revenu sur la disparition de son père alors qu'il était encore très jeune.

"Pierre angulaire". Si son mental de battant lui vient de l’éducation de ses parents, une valeur qu'il a transmise à ses quatre enfants, l'animateur conçoit que sa formidable énergie, son gôut de vivre et sa famille nombreuse ont pris racine après la perte de son père.

"Je pense que la disparition de mon père alors que je venais juste de sortir de l'adolescence a été un moment très marquant. Avec mes frères, je pense que si on est aussi proches aujourd'hui, bien que très différents, avec des vies, des activités et des profils différents, c'est parce qu'on a eu besoin de souder cette famille après le départ de notre père qui était une pierre angulaire, quelqu'un qu'on admirait beaucoup."

"Plus adulte". À tout juste 49 ans et demi, un sentiment étrange envahit Denis Brogniart. "Ça me fait drôle de penser que mon père est parti à l'âge que j'ai aujourd'hui." A l'inverse de ceux qui redoutent la cinquantaine, lui attend de franchir cette nouvelle dizaine avec impatience. "Moi, j'en ai envie pour passer au-delà. Quand je me remémore mon père à 49 ans, il avait un métier très sérieux, rigoureux, j'avais l'impression qu'il était beaucoup plus responsable, adulte que je ne peux l'être. J'avais l'impression qu'il avait vécu énormément de temps. Quand je pense qu'il est parti à l'âge que j'ai, je me dis que c'est terrible et j'en prends encore plus conscience aujourd'hui", conclut l'animateur.