David Ginola : "Le plus important pour moi était de gagner la confiance du jury"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien international de football et consultant pour l'Euro 2016 sur M6 est désormais aux manettes de La France a un incroyable talent.

INTERVIEW

Comme on passe la balle sur le terrain, David Ginola, passe d'émissions en émissions. Consultant sur M6, cet été, pour l'Euro, l'ancien international de football de 49 ans entame une nouvelle carrière et anime en solo La France a un incroyable talent dont la onzième saison démarre mardi soir, à 21 heures. Invité du Grand direct des médias, David Ginola se confie sur son arrivée, pas forcément facile, aux manettes de l'émission de divertissement.

"Gilbert Rozon était le plus sceptique". "Au départ, le jury [composé de Gilbert Rozon, Hélène Segara, Kamel Ouali et Eric Antoine, ndlr] m'a accueilli sur la pointe des pieds", raconte David Ginola. "Ils étaient habitués à une autre personne", explique-t-il, faisant référence à Alex Goude, l'ex-présentateur, parti de M6 en mai dernier, après sept ans passé sur la chaîne. "Gilbert Rozon était le plus sceptique", sourit l'ancien international de football avant d'ajouter qu'après le premier tournage, le Québécois lui a fait "un clin d'oeil". "C'était le plus important pour moi : gagner la confiance du jury".

"Je connais plusieurs personnes mécontentes de mon arrivée". En tant qu'ancien sportif professionnel, David Ginola conçoit le staff de l'émission comme une vraie équipe. "Avec la prod' aussi, le jury, il fallait qu'il y ait une super relation", glisse-t-il, sans toutefois ignorer que son arrivée à la tête d'une émission de divertissement fait grincer des dents à M6 et ailleurs. "Je connais plus que deux ou trois personnes qui ne sont pas contentes", s'amuse David Ginola qui tacle au passage : "S'ils font bien leur travail, ils n'ont qu'à avoir des propositions".

"Je comprends le stress des candidats". Celui qui voit désormais la vie différemment après son malaise cardiaque en mai, estime que son côté "cool", "naturel" mais surtout "empathique", peut faire la différence avec les autres animateurs. "Etre face à un jury, face à 800 personnes, la pression je connais", avance David Ginola. "Je comprends le stress des 140 candidats qui sont tous de haut niveau". La suite ? Peut-être un talk-show et de la fiction, toujours sur M6.