Daniel Bilalian (France Télévisions) : "Il n'y a pas besoin de coup de jeune aux sports"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, les journalistes de France Télévisions reviennent sur le dispositif du groupe pour couvrir le tournoi de tennis de Roland-Garros.

INTERVIEW

France Télévisions se plie en quatre pour couvrir le tournoi de tennis de Roland-Garros. Comme chaque année, le groupe va mobiliser ses chaînes pour offrir aux téléspectateurs l'essentiel des Internationaux de France de Tennis. Laurent Luyat, Daniel Bilalian et Lionel Chamoulaud étaient dans Le grand direct des médias pour revenir sur l'ensemble du dispositif.

"Chacun peut faire sa réalisation". Outre la couverture télé, le groupe renforce encore son offre digitale, notamment avec "la diffusion des matches à 360° en 4K (très haute définition, ndlr)", indique Daniel Bilalian, directeur des sports de France Télévisions. Sur le site FranceTV Sport, les internautes peuvent également choisir de regarder le match qu'ils souhaitent. "Chacun peut ainsi faire sa réalisation", vante Daniel Bilalian.

Un double enjeu sportif. Selon Lionel Chamoulaud, l'enjeu sera double cette année. "Chez les hommes : voir si Novak Djokovic va enfin remporter ce tournoi ou si Rafael Nadal va le gagner pour la dixième fois", explique le journaliste. "Chez les filles, il y a Serena Williams contre le reste du monde. (...) Elle a envie de chercher un 22e titre du Grand Chelem, elle égalerait le record de Steffi Graf", rappelle Lionel Chamoulaud.

D'excellents anciens. Daniel Bilalian a également répondu aux questions concernant l'âge des journalistes de France Télévisions et la manière dont ils couvrent les événements. "Il n'y a pas besoin de coup de jeune au [services des] sports", tranche le patron des sports. "On a largement autant de jeunes que d'autres et on a d'excellents anciens", affirme-t-il. Une réponse pour ceux qui voyaient dans le départ de Gérard Holtz, le début du grand ménage aux sports de France Télévisions.