D8 et D17 rebaptisées C8 et CSTAR à partir du 5 septembre

  • A
  • A
D8 et D17 rebaptisées C8 et CSTAR à partir du 5 septembre
Vincent Bolloré, patron du groupe Canal+.@ AFP
Partagez sur :

iTELE, elle, prendra le nom de CNEWS quelques semaines après.

Les chaînes gratuites D8 et D17 du groupe Canal+ seront rebaptisées C8 et CSTAR à partir du 5 septembre, une demande du groupe validée par le CSA dans une décision prise fin juillet publiée au JO le 10 août. Le CSA a également autorisé iTELE à devenir CNEWS, a précisé Canal+, mais le changement de nom, de logo et d'habillage de la chaîne d'info interviendra quelques semaines plus tard que les deux autres.

C8 doit faire mieux que M6… Avec ces nouveaux noms, plus proches de celui de la maison mère, Canal+ affiche des ambitions renouvelées pour ses chaînes gratuites. En priorité pour C8, qu'il veut porter au niveau de M6, soit 10% d'audience à terme. À 2,8%% de part d'audience en juillet, D8 reste loin derrière M6 (11,2%) mais se place en tête des petites chaînes de la TNT. D17 s'est elle hissée à 1,3% en juillet, et iTELE à 1,2%, loin derrière BFMTV (2,8%), qui creuse l'écart.

…avec une nouvelle grille. Canal+ a dévoilé en juin une partie de la nouvelle grille de C8, où l'animateur-producteur Cyril Hanouna conservera une place cruciale, avec son émission Touche pas à mon poste (TPMP) ainsi que celles qu'il produit : Il en pense quoi Camille ?! à 18h et un nouveau jeu, Big Buzz Quiz. C8 sera également renforcée par l'arrivée d'émissions jusqu'ici diffusées en clair sur Canal+, qui devient presque totalement cryptée : l'hebdomadaire du samedi soir de Thierry ArdissonSalut les Terriens et une version "boostée" de La Nouvelle Edition de Daphné Bürki, qui passait en milieu de journée sur Canal+. Exit Le Grand 8 mais Laurence Ferrari présentera un rendez-vous politique en direct, Audrey Pulvar un magazine culturel en 2e partie de soirée et Emilie Besse, qui présentait le JT de midi de Canal+, un magazine économique.

iTELE en difficulté. En revanche iTELE a perdu l'animateur de sa matinale, Bruce Toussaint, qui démarre cette semaine aux commandes de C dans l'air sur France 5, succédant à Yves Calvi. Un coup dur pour la chaîne d'info, paralysée par quatre jours de grève en juillet après la décision de sa direction de supprimer une cinquantaine de CDD, soit un quart de ses effectifs. iTELE devait aussi accueillir à la rentrée Jean-Marc Morandini pour une tranche d'info quotidienne, mais depuis la mise en cause de l'animateur dans une affaire de harcèlement sexuel, le groupe n'a plus évoqué ce projet.