Cinq choses à savoir sur "The Voice"

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur "The Voice"
@ TF1
Partagez sur :

C'est reparti pour le télé-crochet de TF1 dont la nouvelle saison débute samedi soir, toujours en prime time, toujours sur TF1.

Les fauteuils rouges vont se remettre à pivoter... ou pas. Neuf mois après la victoire de Slimane, The Voice est de retour sur la première chaîne pour une sixième saison. Non sans quelques petits changements...

1 - Du nouveau dans le jury

Du côté des coachs, on innove. Le départ de Garou laissait un fauteuil vide. C'est M Pokora, déjà juré de la version Kids de l'émission, qui se lance dans le grand bain. Il sera aux côtés de Florent Pagny, Mika et Zazie. M Pokora qui a sorti un album de reprises de Claude François devra jongler avec un planning chargé puisqu'il sera en tournée dans son My Way tour en parallèle des sessions lives de l'émission.

2 - Auditions à l'aveugle : pas d'explication si aucun juré ne buzze

Nouvelle saison, nouvelles règles ! Et l'un des bouleversements pourra s'avérer cruel pour les candidats. Si aucun des quatre membres du jury ne se retourne lors d'une prestation, le chanteur repartira en coulisses sans explication et sans même avoir vu le jury. Ce changement peut aussi se voir de manière positive si on considère que les candidats devaient endurer les longues explications d'un refus en gardant le sourire.

Florent Pagny, coach depuis la première édition, a fait savoir qu'il n’appréciait pas l'idée. "Ce n’est pas agréable pour moi, mais j’ai l’air d’être le seul. (...) Je suis quelqu’un de franc, je préfère dire les choses en face, il y a un petit côté fuyant qui me dérange dans cette règle…", a déclaré le chanteur dans un entretien à TV Mag. Zazie a quant à elle fourni des arguments inverses. En plus de doper le rythme, laisser partir les candidats tout de suite évite selon elle l'écueil de la répétition des mêmes explications. Des éclaircissement qui peuvent par ailleurs être fournies, plus tard, en coulisses.

3 - Battles : possibilité permanente de "voler" des candidats

Petit rappel : jusqu'ici, lors des battles, chaque juré avait la possibilité de repêcher un candidat éliminé par un autre coach pour lui faire intégrer sa propre équipe. Les jurés devaient être sûrs de leur choix car ce sauvetage ne pouvait avoir lieu qu'une fois pour chacun. A partir de cette saison, chaque coach pourra remplacer ce candidat sauvé, autant de fois qu'il le souhaite. C'est la règle dite du "vol permanent".

En pratique, quatre fauteuils (un par équipe) seront placés en coulisses. Le candidat qui sera repêché devra s'asseoir sur ce fauteuil aux allures de siège éjectable. Car au fil des battles, chaque juré pourra remplacer le candidat qu'il a sauvé par un autre qu'il considère meilleur. Le dernier sauvé entraînant le départ définitif du précédent. Une nouvelle règle qui devrait pimenter le jeu, permettre aux jurés d'avoir la meilleure équipe possible et aux candidats... de stresser.

4 - Un carton malgré une baisse d'audiences d'année en année

Les nouvelles règles pourraient apporter un regain de souffle au show de TF1. Si la chaîne peut se targuer d'être en tête des audiences avec son programme musical, on constate aussi une érosion au fil des saisons. En 2012, la finale du télé-crochet avait ainsi réuni 7,6 millions de téléspectateurs. On en dénombrait 6,94 millions en 2013, 6,1 millions en 2014 et 2015 et près de 5 millions en 2016. A noter que l'an dernier, le final de la saison était en concurrence directe avec l'Eurovision

5 - Le programme donne sa chance aux non-finalistes

Si l'on regarde le palmarès des cinq saisons écoulées, force est de constater que ceux qui ont décroché la victoire ne sont pas toujours ceux qui ont eu le plus de succès. Exemple concret dans la saison 2 : alors qu'elle a été remportée par Yoann Fréget, c'est le nom de Louane qui ressort. La jeune s'est aussi bien illustrée au cinéma qu'avec son premier album, Chambre 12. La saison 3 fait figure de très bon cru. Le gagnant Kendji Girac a explosé, tout comme les Fréro Delavega. Cette saison-là, Amir était aussi de la partie. Depuis, le candidat s'est classé 6e à l'Eurovision 2016 et était nommé aux Victoires de la musique 2017.