Chroniqueur dans "Touche pas à mon poste" : comment trouver sa place ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Valérie Benaïm, Jean-Michel Maire et Camille Combal expliquent, dans le Grand Direct des Médias, leur rôle dans l'émission de D8.

INTERVIEW

Comment faire pour exister en tant que chroniqueur dans une émission ? Chaque soir du lundi au vendredi, Cyril Hanouna et sa bande décryptent l'actualité de la télévision dans Touche pas à mon poste. Dans Le grand direct des médias, Valérie Benaïm, Jean-Michel Maire et Camille Combal, trois piliers de la bande de TPMP, expliquent comment ils essayent de trouver leur place dans l'émission de D8.

"Cela aurait été frustrant si j'avais été avec un animateur traditionnel". Valérie Benaïm est présente dans Touche pas à mon poste depuis 2012. Auparavant, elle avait animé plusieurs émissions, notamment sur France 3 dans les années 2000. Dans TPMP, sauf exception pour remplacer Cyril Hanouna, elle est cantonnée au rôle de chroniqueuse. Une différence de statut qui ne la dérange pas. "Cela aurait été frustrant si j'avais été avec un animateur traditionnel, qui confine ses chroniqueurs en les laissant parler deux minutes", indique Valérie Benaïm. "Cyril est un animateur-producteur qui pousse ses chroniqueurs", confie-t-elle.

"J'ai commencé dans le sérieux ". De son côté, Jean-Michel Maire a été reporter de guerre et chef du service télévision du Figaro pendant six ans. Des pratiques journalistiques bien loin de ce qu'il peut faire aujourd'hui dans TPMP. "J'ai commencé dans le sérieux et je suis content, sur la fin de ma vie professionnelle, de m'amuser en prenant du plaisir tous les jours", affirme le journaliste.

Interrogé sur son image de coureur de jupons, véhiculée par l'émission, Jean-Michel Maire assume : "Ça s'est formé progressivement. Comme j'étais le seul célibataire et que Cyril aime bien nous demander ce qu'on a fait la veille ou le weekend... Et bien moi j'étais toujours en train de choper ou de chercher une fille".

Camille Combal prend du galon. L'humoriste a un rôle plus particulier, puisqu'il n'est pas présent autour de la table pendant toute l'émission, contrairement aux autres chroniqueurs. L'année prochaine, il va même animer sa propre émission, juste avant Touche pas à mon poste et face à un rude concurrent : Arthur sur TF1. "Oui ça fait peur évidemment, car il va sans doute faire une très bonne émission", explique l'humoriste.