Christophe Willem : "Twitter permet une totale impunité"

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans "Europe Midi", le chanteur Christophe Willem est revenu sur la fermeture de son compte Twitter.

INTERVIEW

Il était harcelé depuis cinq ans et a décidé d'agir. Le 17 janvier dernier Christophe Willem annonçait qu'il quittait Twitter. "Cela fait à peu près 10 ans que je suis sur les réseaux sociaux et Twitter permet, selon moi, une totale impunité car les gens ne sont absolument pas responsables des propos qu'ils tiennent", a-t-il déploré au micro d'Europe Midi.

"Je sais qui c'est". "Il y a une seule et même personne, depuis cinq ans, qui a récréé plus de 1.000 comptes et qui me harcèle quotidiennement tous les jours", a-t-il expliqué pour justifier son choix. D'autres avant lui, comme Benjamin Biolay ou encore Michel Polnareff, avaient déjà fermé leur compte pour les mêmes raisons. "Je sais qui c'est, mais on s'arrête à la fameuse loi des libertés informatiques qui bloque énormément les choses", a regretté le chanteur. Pour lui, Twitter ne prend pas de mesures suffisantes pour lutter contre le harcèlement ce qui équivaut, selon le chanteur, à permettre "à cette personne d'être complètement sournoise dans sa manière d'agir et de s'attaquer à moi ainsi qu'aux personnes qui me suivaient sur Twitter."

Le chanteur accepte les critiques mais estime que dans ce cas précis, cela va trop loin. "On peut critiquer ma musique, ma sexualité, ma façon de vivre, mais pas mon intégrité", a indiqué Christophe Willem. Depuis qu'il a quitté le réseau social, " je vis très bien", s'est félicité le chanteur.