Carole Gaessler : "Apporter du sens et de la distance à l'information"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Carole Gaessler, présentatrice du 19/20 sur France 3, détaille sa manière de travailler face à la concurrence des chaînes d'information en continu.

INTERVIEW

La concurrence entre les chaînes d'information en continu et les JT traditionnels est-elle devenue plus dure ? "Bien sûr", répond Carole Gaessler, présentatrice du 19/20 sur France 3 à Philippe Vandel dans Village Médias à 9h40 jeudi matin. "Tous les matins, il faut que l'on se pose la question de la distance par rapport à l'information", explique-t-elle.

"Si on veut avoir la première image, on peut aller ailleurs." "Quand j'ai commencé avec Rachid Arhab, on était au 13 heures. A l'époque, il n'y avait pas de chaînes info donc on était le premium", se rappelle-t-elle. Mais aujourd'hui, les choses ont évolué : "Avant, il y a eu BFM TV, LCI, CNews, etc. Donc si on veut avoir l'information, la première image, on peut aller ailleurs. En plus, il y a les réseaux sociaux. Donc, à nous d'apporter du sens et de la distance."

"Rien n'est acquis." Et cela ne l'empêche pas de réaliser des bonnes audiences en access prime time et de devancer une bonne partie de la concurrence : "C'est un combat de tous les jours. Rien n'est acquis. Tous les jours, on essaye de se positionner, de rester sur ce qui est notre ADN, qui est la proximité, et donner de la compréhension sur ce qui est autour de nous, le monde qui se fait aujourd'hui."

franceinfo ne fait "pas du tout la même chose que nous". Mais parmi les chaînes d'information en continu qu'elle a citées plus tôt, la journaliste a oublié de mentionner celle de son propre groupe, la chaîne d'information de France Télévisions, franceinfo. "C'est une erreur de ma part et je la répare", lâche-t-elle dans un sourire tout en précisant : "On travaille beaucoup avec eux, en complémentarité. Ils ne font pas du tout la même chose que nous."

La concurrence avec Hanouna et Barthès. Sur sa tranche, elle se retrouve face à une autre concurrence directe. Celle de Cyril Hanouna (Touche pas à mon poste sur C8) et Yann Barthès (Quotidien sur TMC). "Je suis leur trajectoire parce qu'en fonction de leurs invités, on sait que cela peut plus ou moins influencer notre audience finale. Il faut se battre !", conclut-elle, modeste, alors que son journal rassemblait encore mercredi 2,7 millions de téléspectateurs, très loin devant "Touche pas à mon poste" (821.000) et Quotidien (713.000).

>> Retrouvez l'interview de Carole Gaessler en intégralité ici :